UIT: Perspectives en matière de gestion du spectre (4G/5G, TNT…) dans la région Afrique

3 May 2017

Règlementations

Perspectives en matière de gestion du spectre dans la région Afrique - Tenue à Dakar, Sénégal du Séminaire régional des radiocommunications UIT-UAT - Gestion du spectre | Nouvelles tendances | 5G.

impact : élevé pour les telcos et les acteurs de la TNT en Afrique.

Date : 6 avril 2017

Les Etats Membres de l'UIT de la région Afrique ainsi que les Membres de Secteur et les délégués d'organisations régionales et d'autres organisations internationales se sont retrouvés à Dakar (Sénégal) du 27 au 31 mars 2017 pour assister au Séminaire régional des radiocommunications 2017 pour l'Afrique (RRS-17 Africa).

Ce séminaire a été consacré à l'examen des questions qui se posent dans le domaine des radiocommunications au niveau régional ainsi qu'à la notification, la coordination et l'inscription des assignations de fréquence. Il était organisé conjointement par le Ministère des Postes et des Télécommunications (MPT), l'Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal, l'Union internationale des télécommunications (UIT) et l'Union africaine des télécommunications (UAT). Le séminaire a été ouvert par M. Abdou Karim Sall, Directeur général de l'ARTP.

"Dans l'optique de la prochaine Conférence mondiale des radiocommunications (CMR-19), qui se tiendra à Genève du 28 octobre au 22 novembre 2019, ce séminaire a été une occasion exceptionnelle de renforcer notre capacité à élaborer et entériner les propositions africaines communes qui seront soumises par l'UAT à la CMR-19", a déclaré Abdou Karim Sall, Directeur général de l'ARTP dans son allocution d'ouverture.

Les sujets de discussion pendant ce séminaire ont porté sur les défis que doit relever l'Afrique et les perspectives qui s'ouvrent à elle dans le cadre de la CMR-19, en particulier dans les domaines suivants:

"Compte tenu de l'importance que ces questions revêtent pour l'Afrique, le programme du séminaire avait été conçu de façon à ce que les experts de la région puissent confronter leurs points de vue entre eux et avec d'autres spécialistes venant d'autres régions du monde" a déclaré le Secrétaire général de l'UIT, Houlin Zhao.

"Le séminaire a en outre permis d'examiner les difficultés rencontrées et les solutions proposées pour le passage à la télévision numérique de Terre (DTT), à l'occasion d'une table ronde entre les pays participants" a déclaré François Rancy, Directeur du Bureau des radiocommunications de l'UIT.

Plus de 160 participants ont participé au séminaire. Ils représentaient plus de 35 pays, dont le Bénin, le Bostwana, le Burkina Faso, le Burundi, Cabo Verde, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, les Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, Djibouti, l'Ethiopie, le Gabon, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, le Kenya, Madagascar, la Mauritanie, le Mozambique, le Niger, le Nigéria, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, le Sénégal, la Sierra Leone, la Somalie, la République Sudafricaine, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie, le Togo, l'Ouganda et le Zimbabwe.

la suite