Publicité en Afrique: un rapport a fourni un bilan de santé de l'industrie

15 June 2017

Eco-finances

Si vous avez besoin d'entrer en partenariat avec les agences de publicité couvrant l'Afrique, ou si vous devez évaluer votre marché publicitaire, ce rapport est le bon outil.

 

Une étude sur la publicité en Afrique publié en juillet 2016 par Balancing Act, une société indépendante de conseil et de recherche axée sur les TIC et les médias en Afrique, avait fourni un bilan de santé de l'industrie de la publicité sur le continent.

Le rapport a mis en évidence les tendances émergentes qui sont toujours d’actualité.

Les revenus de l'industrie de la publicité sont cruciaux pour un certain nombre de secteurs d'activité en Afrique. Les médias en général, et la radio et la télévision en particulier prospèrent ou survivent grâce aux marques. De plus en plus, les téléphones mobiles deviennent des chaînes publicitaires, et les opérateurs obtiennent des revenus de ces nouveaux canaux. Comme l'Afrique est de plus en plus en ligne, les fonds publicitaires consacrés aux bannières numériques et aux médias sociaux augmentent en taille, et sont devenus un élément clé de nombreux modèles d'affaires pour les startup en ligne.

Parmi les éléments identifiés par le rapport, on note une «effervescence des agences de publicité mondiales dans de nombreux pays d'Afrique au cours des cinq dernières années», citant également les investissements en actions et les acquisitions dans les groupes de communication africains. Les agences de publicité globales arrivent avec des annonceurs importants qui investissent en Afrique, continent qu'ils considèrent comme nouveau levier de croissance.

Cet élan a permis le rachat de nouvelles agences numériques, ce qui permet de s'intéresser à l'espace africain de la publicité numérique et de médias sociaux en Afrique.

Trois grandes tendances sont apparues

. Tout d'abord, les analystes de marché confirment une amélioration significative de la qualité des campagnes publicitaires au cours des trois dernières années, des améliorations stimulées par la concurrence entre les agences existantes et les nouvelles agences, et les annonceurs existants qui respectent les attentes locales.

. Deuxièmement, la Coupe du Monde de la FIFA 2010 a été un catalyseur qui a mis le continent en vedette pour les multinationales. L'Afrique du Sud a été la principale porte d'entrée de la publicité africaine, mais le Nigeria, le Kenya, le Maroc et la Côte d'Ivoire font désormais partie des autres pays qui servent également de plate-forme pour atteindre les pays voisins de la région.

. Troisièmement, bien qu'il existe un désaccord considérable quant à la taille de la classe moyenne africaine émergente, il ne fait aucun doute qu'elle existe et qu’elle est l'objet de nombreuses stratégies de marketing. Après la téléphonie mobile, les services financiers, l'alimentation et le secteur des transports, il existe de nouvelles marques – dont des sociétés africaines - dans d'autres secteurs qui doivent communiquer pour conserver ou gagner des parts de marché.

 Au cours des prochaines années, la libéralisation de nombreux secteurs, la réglementation visant à renforcer les règles de concurrence, l'émergence de marques nationales, la nécessité de diversifier les économies et la transition des économies informelles vers des économies structurées permettront d'accroître la visibilité des marques et des agences de publicité. En outre, la numérisation et la fragmentation des médias forceront de nombreuses marques africaines à se réinventer et à diffuser différemment sur différents canaux (TV, VoD, Internet, applications mobiles, etc.).

Observation depuis 2009

Depuis 2009, Balancing Act a étudié les tendances du marché, les innovations, les faiblesses et les opportunités, l'impact de la publicité dans les médias et en particulier les revenus publicitaires de la télévision.

Ce rapport comprend des feuilles de calcul fournissant: les revenus publicitaires par pays; les revenus de la publicité télévisée par pays; Et les projections des revenus publicitaires d'ici 2020 pour le continent. Ce rapport fournit aux annonceurs, aux agences, aux producteurs de contenu, aux médias et à d'autres acteurs de cet écosystème une partie de l'information quantitative et qualitative et des coordonnées dont ils ont besoin pour signer des partenariats, évaluer les conditions du marché, identifier les tendances, saisir les opportunités, prendre des décisions d'achat et d'investissement et évaluer les besoins en formation.

Description du rapport.