Bernard Azria : «Les FAI et les opérateurs télécoms ont un rôle majeur dans le développement de l’industrie du contenu en Afrique»

15 June 2017

Eco-finances

Agence ecofin -   mardi, 30 mai 2017 – Discop Abidjan, l’hôtel Sofitel :

Discop… l’occasion pour une brochette d’experts de s’exprimer sur le rôle que peut avoir le numérique dans l’accélération du développement de l’industrie audiovisuelle africaine.

…l’intervention de Bernard Azria a été particulièrement remarquée. Le numéro un du distributeur Côte Ouest a affirmé que les opérateurs télécoms et les fournisseurs d’accès internet ont un rôle majeur auquel ils ne sauraient se dérober dans le développement de l’industrie africaine du contenu. «La transformation numérique va créer un appel d’air colossal, et va booster la production audiovisuelle.» affirme-t-il avant de poursuivre : «Les acteurs tels que les FAI et les telcos qui possèdent des tuyaux, savent que la voix ne représentera bientôt qu’une partie microscopique de leur business et que c’est la data et l’audiovisuel qui va les nourrir. Ce serait donc malvenu d’imaginer qu’ils pourraient tirer avantage de la situation sans aider au développement de ce qui va les nourrir.

L’industrie du contenu devient maintenant une conséquence obligée des mutations technologiques qu’on est en train de vivre. Et il est normal que les grands opérateurs pour qui et par qui cette révolution numérique arrive doivent en être les contributeurs. Il ne s’agit pas de philanthropie puisqu’ils ne font que semer quelques graines de l’argent qu’ils récoltent pour en récolter plus encore.»

Le DG de Côte Ouest a poursuivi en indiquant que les gouvernements avaient également un rôle à jouer dans la mise en place d’une industrie du contenu prospère en Afrique en intervenant dans le secteur, non pas pour le diriger, mais pour l’encadrer, l’aider et le protéger.

Lire+