En parallèle à l’Afrique, Startimes pourrait investir en Turquie

15 June 2017

Eco-finances

StarTimes cherche un partenaire stratégique pour travailler avec la Turquie, a déclaré un responsable du géant de la radiodiffusion chinoise.

"La Turquie est un pays important pour notre entreprise. Nous avons commencé à parler avec des responsables turcs et sommes à la recherche d'un partenaire stratégique dans le pays", a déclaré Jashua Wang Jin à Anadolu Agency.

Wang a déclaré que lorsque le groupe médias aura trouvé un partenaire, il investira en apportant ses nouvelles technologies en Turquie et exportera des séries de télévision turques vers des pays d'Afrique et d'Asie. Wang a ajouté que la société a mis en place des centres d'interprétation et de doublage en 2011 pour étendre ses opérations. "Nous pouvons faire la même chose pour les séries télévisées turques", a-t-il déclaré.

Selon Wang, Startimes emploie des talents vocaux de la Chine, de la Grande-Bretagne, de la France, des États-Unis, du Canada et du Portugal. "Nous avons doublé 180 séries dans des langues africaines telles que l'anglais, le français, le portugais, le swahili et les yoruba", Wang a confirmé.

StarTimes est un intégrateur de systèmes influent, fournisseur de technologie, opérateur de réseau et fournisseur de contenu dans l'industrie de la télévision chinoise. La société fournit des services de contenu ou d'infrastructure à plus de 300 stations de radio et de télévisiosn en Afrique.

Wang Jin a déclaré que sa société aimerait bénéficier de liens entre la Turquie et la Chine dans le cadre de l'Initiative ‘Belt and Road’. Cette initiative vise à construire un réseau de commerce et d'infrastructure le long des anciennes routes commerciales telles que la route de la soie pour relier l'Asie à l'Europe, l'Afrique et au-delà, selon le journal chinois Xinhua.

Wang Jin a déclaré que StarTimes a commencé à étendre ses activités en Afrique en 2002 et a créé des filiales qui supportent la numérisation dans plus de 30 pays africains, dont le Kenya, le Nigéria, l'Ouganda et le Mozambique.

"Nous avons près de 4 000 employés, dont 3 000 en Afrique. C’est un grand succès. En outre, les personnes qui n'ont pas accès à l'électricité peuvent regarder la télévision la nuit avec des panneaux solaires que nous avons installés en Afrique", a-t-il déclaré.

Ajoutant que le groupe possède 38 chaînes autoproduites, Wang a déclaré que le groupe possède 7 chaînes de sport en Afrique et 8 millions d'abonnés au total.

Traduit de l’anglais par Balancing Act.

Source.