Algérie : Blacklister les mauvais producteurs

28 June 2017

Production Audiovisuel

Belkacem Hadjadj dénonce « la pollution » dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel

Culture, Médias, Technologies TSA : Fayçal Métaoui 18 Mai 2017.

« C’est un constat que nous faisons pour les quinze dernières années. Il y a une véritable pollution dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel en Algérie ». Le réalisateur Belkacem Hadjadj ne cache pas sa colère. « Des gens arrivent dans ces deux secteurs par accident. Il n’y a pas de rigueur. Certains sont attirés par l’argent alors qu’ils n’ont rien à y voir. Ils ne s’intéressent pas du tout au secteur et ne veulent pas que les choses se rationalisent. Si des mécanismes professionnels étaient introduits, ils seraient éjectés. Le plus grave est que ces gens-là sont devenus dominants dans le secteur au point que les vrais professionnels rasent les murs », a-t-il regretté lors d’une conférence à l’occasion des 3es Journées cinématographiques de Saida.

Blacklister les mauvais producteurs

 

La suite.