Actualités informatiques

Baptême de la cybertour. La compagnie Infinity BPO a débuté ses opérations de centre d’appels hier à 16 heures. Le bâtiment sera entièrement prêt fin avril.

Ça y est. Les 40 téléconseillers installés au 6e étage de la tour d’Ebène ont mis leurs casques pour traiter avec leurs premiers clients français.

UN AN et demi après la pose de la première pierre, Infinity BPO, le premier locataire de la cybertour démarre ses opérations.

Pendant toute la journée d’hier, c’était l’effervescence au sixième étage de la cybertour d’Ebène.

Une dizaine de techniciens s’attellent à l’installation des ordinateurs, vérifient le fonctionnement des serveurs et du réseau et s’assurent que tout est fin prêt pour le grand moment.

Si ce n’est pas l’affolement, une certaine tension est toutefois palpable. Un peu plus tard, vers 16 heures, quarante téléconseillers mettent leurs casques et commencent à traiter avec les clients français d’Infinity BPO. Aucune erreur n’est permise, le système doit fonctionner.

"Ça n’a pas été facile d’être prêt à temps, mais les responsables d’Infinity ont insisté pour démarrer à cette date. Nous avons dû faire le forcing", reconnaît Vasenden Dorasami, responsable technique de Business Parks of Mauritius Ltd (BPML), compagnie étatique qui gère la cybercité.

C’est vendredi, après les tests finaux de BPML sur la liaison Ebène-Paris, que les dirigeants d’Infinity BPO ont pris la décision de déménager.

Entre-temps, Lindsay Pointu, un responsable de cette compagnie, veille au grain et fait les cent pas sur le tout nouveau tapis du sixième étage.

"Si nous avons déménagé aussi rapidement du Trade and Marketing Centre de Mer-Rouge, c’est parce que nous avons des impératifs par rapport à nos clients. Si nous les faisions attendre encore, ils auraient été voir ailleurs. Mer-Rouge n’était qu’une solution de rechange ", explique Lindsay Pointu.

Né d’un partenariat entre Jean Suzanne, Mauricien établi en France et sir René Seeyave, président de Happy World, Infinity BPO nourrit de grandes ambitions. D’ici juin, elle compte employer 200 téléconseillers. Pourtant, ce n’est que le 11 janvier dernier qu’elle a véritablement démarré ses opérations mauriciennes.

Les perspectives semblent tellement intéressantes qu’une partie du sixième étage sera occupée par Infinity Training, sous la houlette du formateur français Lilian Merelle. Ce dernier s’occupera, entre autres, de la formation des futurs employés d’Infinity BPO.

"Nous sommes extrêmement positifs quant à l’avenir de l’externalisation à Maurice. Il y a tellement de travail sur le marché international que nous pouvons accepter", sourit Lindsay Pointu.

Le président-directeur général d’Infinity, Jean Suzanne, ne cache pas sa fierté d’être le premier à s’installer dans la cybertour. "Nous avons l’impression d’écrire une petite ligne dans l’histoire de Maurice", confie-t-il.

Le sixième étage de la tour, où est logée Infinity, contraste avec le reste de l’immense immeuble de douze étages.

Ailleurs, il reste encore beaucoup à faire. La route d’accès doit être asphaltée. Le grand hall d’entrée n’est pas encore terminé. Les ascenseurs sont en train d’être testés et plusieurs étages sont encore loin d’être utilisables. Des centaines d’ouvriers, essentiellement des Indiens, travaillent d’arrache-pied, nuit et jour. Toutefois, les cinquième et septième étages de la tour ont été complétés. Un opérateur peut ainsi rapidement y emménager, promet-on chez BPML.

D’ailleurs, la liste des locataires s’allonge. Infinity BPO ne restera pas l’unique locataire pendant bien longtemps.

Astek, important groupe français spécialisé dans le développement de logiciel, vient de commencer les travaux d’installation. Pour l’instant, il loue un quart d’étage au cinquième. Son président-directeur général, Jean-Luc Bernard arrive à Maurice aujourd’hui pour faire le suivi.

Bipio, un leader français dans le domaine du traitement d’images à haute valeur ajoutée, a également débuté les installations.

BPML met en avant son réseau dernier cri et "probablement unique pour la région" comme atout pour séduire. Les responsables de la compagnie assurent qu’elle est "fiable à 99,9 %".

Devant l’évolution des choses, l’on affiche la totale satisfaction. "Nous sommes extrêmement optimistes. Avant même que la cybertour ne soit terminée, des groupes s’installent", avance un directeur de BPML.

Selon les prévisions, la cybertour sera fin prête vers fin avril. L’inauguration devrait avoir lieu en mai et sera faite, comme prévu, par le Premier ministre indien, Atal Behari Vajpayee.

’Express