Alpha Amadou Bah : « La Guinée est en retard dans les TIC»

Actualités informatiques

Alpha Amadou Bah, Coordinateur du Projet d'informatisation de l'Administration Guinéenne : « La Guinée se trouve complètement en retard du point de technologie de l'information et de la communication » Les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication ( NTIC) sont le portail aujourd'hui du monde et des pays qui voudraient connaître un développement rapide. Pour parler de la vision de la Guinée en matière de ces nouvelles technologies de l'information et de la communication, le Bureau de Guinéenews© à Conakry a eu un long entretien avec M. Alpha Amadou Bah (1er sur la photo à gauche), Expert Guinéen dans les NTIC et Coordinateur du Projet d'informatisation de l'Administration Guinéenne. Il nous livre ici ses impressions sur l'évolution des NTIC en Guinée et surtout du Document de Stratégie nationale sur les TICs. Entretien fort enrichissant dans lequel chacun y trouve son goût.

Guinéenews©: Veuillez-vous présenter à nos lecteurs de par le monde. Alpha Amadou Bah : Je suis Bah Alpha Amadou, Coordinateur du Projet d'informatisation de l'Administration guinéenne. Je suis aussi membre du Comité national de rédaction du Document de Stratégie sur les Technologies de l'Information et de la Communication. La Guinée était présente au dernier Sommet Mondial de la Société de l'Information en Tunisie. Quel avantage tire-elle d'un tel Sommet ? C'est un grand avantage que la Guinée peut tirer en participation au Sommet Mondial de la Société de l'Information et de la Communication (SMSIC). Non seulement cela nous permet d'être présents au niveau des fora mais aussi, ça nous permet de sauter des étapes et de comprendre comment fonctionnent les technologies de l'Information et de la Communication au niveau international.

Quelle était l'ossature de la délégation guinéenne ? La délégation guinéenne était composée, sous la présidence de Monsieur le ministre des Postes et Télécommunication, M. Jean Claude Sultan (3è à partir de la gauche sur la photo) et du ministre de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, M. Ibrahima Soumah.

Il y avait des hauts cadres guinéens qui étaient présents aussi comme le chef de Cabinet de la Primature, Madame Macaulay Afia Diallo. Sans oublier M. Kéita, représentant du Ministère des Postes et télécommunications ; Dr Sacko de la Présidence de la République ; Missira Touré du Cabinet de la Présidence ; La société civile était représentée et moi-même qui représente le E-Gouvernement, au niveau de l'information. Peut-on savoir quelles étaient les véritables motivations de cette rencontre de Tunis?

Guinéenews