Développement du commerce électronique en Côte d'Ivoire : "Monicash" lance la mastercard

Actualités informatiques

Désormais, les internautes et les entreprises ivoiriens pourront effectuer les opérations commerciales à partir de l'internet grâce aux cartes web surfer et Maestro travelerscards de master card "Monicash", société spécialisée dans les transactions électroniques de paiement a présenté, hier jeudi, ses deux nouveaux produits à la presse.

Le premier, la web surfer est uniquement utilisable sur internet au prix de 12500 francs Cfa et est disponible, depuis mi-janvier. Il ne nécessite aucune ouverture de compte bancaire. Cette carte est chargée, avec un minimum de 10.000 francs. Selon M. Louis Diakité PDG de "Monicash", cette carte permet, au détenteur, de faire des réservations d'hôtel (pour l'obtention du visa), l'achat d'un livre, etc.. La maestro « Traverlerscards », deuxième produit, verra le jour à la mi-mars. C'est un chèque de voyages électroniques qui coûte 15000 Fcfa qui permet, aux voyageurs, de faire des achats dans les grands magasins et de retirer de l'argent dans les distributeurs de toutes les banques européennes. Il faut préciser que les deux types de cartes sont rechargeables du montant souhaité par le détenteur contre le paiement d'une commission de chargement de 2,5 % du montant. Et elles sont valables pour un an. Pour le PDG, ce projet a nécessité un investissement de plus 1,3 milliards de francs cfa. "Nous avons l' intention de développer le commerce électronique en Côte d'Ivoire.

Pour cela, notre structure servira d'interface entre les entreprises ivoiriennes et les 725 millions d'internautes dans le monde entier", a précisé Louis Diakité. Le but de "Monicash", a-t-il poursuivi, est d'inscrire la Côte d'Ivoire dans le concert des Nations technologiquement avancées, en initiant la courbe du commerce électronique. Pour lui, cela sera source d'emploi et de croissance à travers l'éclosion de magasins en ligne. "Le commerce électronique est en pleine expansion avec des chiffres d'affaires évalués entre 1500 et 3700 milliards de dollars dans le monde et 6 milliards d'euros sur l'année 2004 en France", a conclu le PDG.

Le Patriote