Côte d'Ivoire: Félix Diéty offre du matériel informatique à la fédération

Actualités informatiques

Le siège du Front populaire ivoirien (FPI) de la Fédération des 2A est désormais doté d'un équipement informatique qui va permettre d'accroître sa performance. L'événement heureux s'est déroulé, le dimanche 30 janvier dernier, dans les locaux de ITES, sis aux II-Plateaux. C'est un don, oeuvre de M. Félix Diéty, député d'Abobo. Ce dernier a indiqué que c'est un engagement qu'il honore vis-à-vis de la Fédération des 2A (Anyama et Abobo). Engagement qui a été pris, en 2004, à la faveur de la tournée du Secrétaire national chargé des districts dans les fédérations d'Abidjan.

M. Félix Diéty explique qu'il s'agit, avec ce don, de donner les moyens à la Fédération des 2A de mieux aborder les échéances électorales de 2005. "Nous sommes à l'approche de consultations importantes. Nous devons nous préparer en conséquence", a reconnu M. Diéty. Dans ce sens, l'honorable député a lancé un appel à la mobilisation de tous les militants du Front populaire ivoirien. "Tous ceux qui se plaignent aujourd'hui du FPI doivent comprendre que leur temps est révolu. Le président Gbagbo a été certes élu, mais il n'a pas la totalité du pouvoir. L'espoir de la jeunesse ivoirienne, c'est l'application rigoureuse et totale du programme de la Refondation", a-t-il affirmé.

Le matériel informatique reçu est un ensemble complet, composé d'une imprimante, un ordinateur avec tous les accessoires.

En plus du matériel informatique, Félix Diéty a offert une enveloppe de 500 000 FCFA aux responsables des différentes structures FPI en signe d'encouragement. Les plus méritants ont reçu chacun 25 000 FCFA. Enfin, à toutes les 22 sections FPI d'Abobo, le député Diéty a remis la somme de 10 000 FCFA chacune, plus des calendriers.

Le fédéral Bamba et ses collaborateurs n'ont pas caché leur satisfaction. Ils ont exprimé leur reconnaissance au député Diéty qui, depuis toujours, est prêt à apporter son concours à la fédération comme il l'a fait, en janvier 2004, en ouvrant 14 cabines téléphoniques pour des sections et en offrant 1 000 000 FCFA à la Coopérative des femmes d'Abobo.

Notre Voie