Du 25 au 26 janvier 2005, tenue d'une table ronde multisectorielle sur les technologies de l'information et des communications en Rdc

Actualités informatiques

Le Centre d'accueil protestant à Gombe a abrité du 25 au 26 janvier 2005, une table ronde multisectorielle sur les technologies de l'information et des communications en République démocratique du Congo.

Cette table-ronde a été initiée par une dynamique de la société civile appuyée par l'organisation non gouvernementale canadienne dénommée " Alternatives ", en collaboration avec l'Association pour les communications progressives (APC), ainsi que le Programme catalysing access to ictis in Africa-Dfid (Catia).

Quatre objectifs essentiels étaient poursuivis par ces assises du Centre d'accueil protestant, à savoir mettre autour d'une même table les acteurs impliqués dans les Technologies de l'information et de la communication (TIC), notamment le gouvernement, le secteur privé, les médias, la société civile et les partenaires internationaux. Mettre en place une structure multisectorielle pour la vulgarisation, la sensibilisation et le lobbying sur les technologies de l'information et de la communication ; dégager les domaines prioritaires et élaborer un plan d'actions. Au terme de leur table-ronde, les participants ont créé une structure permanente de rencontre, de réflexion et d'échange d'informations, d'expériences et d'actions entre le secteur privé, les médias et les organisations non gouvernementales oeuvrant dans le domaine de technologies de l'information et de la communication. Dénommée : " Dynamique multisectorielle sur les technologies de l'information et des communications en République démocratique du Congo " (DMTIC), cette nouvelle structure a pour objectif de garantir une meilleure efficacité de nos contributions dans la mise en place d'une politique nationale des TIC, la promotion et le développement des TIC et par les TIC en République démocratique du Congo. En effet, tenant compte de quelques priorités retenues par les participants dont notamment l'infrastructure, l'accès universel, le contenu local et les applications sectorielles, la formation et le développement des capacités, ainsi que la politique juridique de développement et de régulation des TIC, les participants ont pris un certain nombre de résolutions : - Entrer en contact avec les instances gouvernementales en vue d'obtenir la création du cadre permanent de concertation ainsi que l'organe d'exécution des politiques TIC ; la mise en chantier d'un plan national sur les TIC en fonction des priorités qui ont été retenues ; l'assainissement de la réglementation sur les TIC.

- Rechercher des financements pour organiser la participation de la Dynamique au processus du Sommet mondial sur la société de l'information, mener une campagne d'information des travaux dans les médias, assurer la formation des journalistes chargés de la vulgarisation des TIC, et, enfin, organiser un forum national sur les TIC.

Le Phare