Réunion de travail consacrée aux logiciels libres "Open source" en Algérie

Actualités informatiques

Une réunion de travail consacrée aux logiciels libres "Open Source", regroupant l'ensemble des opérateurs nationaux publics et privés, s'est tenue au siège du ministère de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, a indiqué mardi un communiqué du ministère.

Cette rencontre, présidée par M.Hamid Bessalah, ministre du secteur a réunie également des universitaires et des chercheurs activant dans le domaine, a précisé la même source.

Faisant suite à la journée d'étude organisée pour présenter BeeLinux, une distribution Linux algérienne basée sur Fedora développée par la société algérienne de services INEODEV, spécialisée notamment dans les logiciels libres et la sécurité informatique, a permis de faire un état des lieux les capacités nationales impliquées dans le développement des logiciels libres.

Les intervenants ont mis l'accent sur les avantages de l'utilisation des logiciels libres et des systèmes ouverts, notamment, la maîtrise des dépenses publiques en matière de logiciels, la sécurité des systèmes d'information et la souveraineté par rapport aux grands éditeurs de logiciels, a-t-on ajouté.

Un certain nombre de contraintes ont été, toutefois, soulevées par les intervenants, particulièrement la formation des compétences humaines, la maîtrise des cahiers des charges et la sensibilisation des donneurs d'ordres aussi bien dans l'administration, les entreprises que dans le monde de l'éducation, a-t-on relevé de même source.

Les participants ont souligné la nécessité de créer une association des utilisateurs et des fournisseurs de solutions et de services à base de Linux afin d'assurer une meilleure prise en charge des besoins et une mutualisation des compétences et des capacités humaines, scientifiques et technologiques algériennes.

M. Bessalah a annoncé, à cette occasion, l'organisation d'une rencontre internationale sur les logiciels libres qui se tiendra en mai 2010 et appelé les experts et professionnels nationaux à contribuer à son organisation et sa réussite.

Un groupe de travail a été mis en place pour proposer un plan d'exécution des mesures arrêtées lors de cette rencontre, a-t-on indiqué par ailleurs.

La Tribune