Congo-Kinshasa: Le Centre pédagogique des NTI pour la jeunesse a démarré ses activités

Actualités informatiques

Le Centre pédagogique des nouvelles technologies de l'information pour la jeunesse (CPTIJ) a démarré officiellement ses activités le samedi 7 novembre 2009, par l'inauguration officielle de son siège situé dans la commune de Kintambo, à Kinshasa.

Objectifs poursuivis par ce centre : promouvoir la politique scolaire qui vise à initier les enfants à l'usage de l'ordinateur dès leurs premières années de scolarisation ; actualiser la jeunesse scolarisée sur les nouvelles techniques de l'information et de la communication; assurer en général une formation permanente et professionnelle de qualité aux différentes couches de la population; assurer la promotion culturelle et artistique en vue de garder jalousement les valeurs culturelles congolaises et favoriser les échanges pédagogiques, culturels et artistiques avec les autres pays du monde.

Intervenant à cette occasion, le président de ce centre, François Fortuné Ngoie Kazadi, parlant de l'organisation des enseignements au sein de ce centre, a noté que celui-ci a expérimenté un modèle de partenariat pédagogique avec la direction des programmes scolaires et matériel didactique du ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP). Cela, en mettant à la disposition du système éducatif congolais des programmes très adaptés de l'enseignement de l'informatique, conçus et élaboré sur son initiative. A ce sujet, Ngoie Kazadi a épinglé quelques points qui ont marqué l'élaboration de ces supports de haute portée pédagogique. Notamment l'initiative, sur fonds propres de ce centre, du projet de programme d'informatique de l'option informatique de gestion.

«Ce projet a été soumis à la direction des programmes scolaires et matériel didactique du ministère de l'EPSP et un atelier d'évaluation du même projet a été organisé du 21 au 22 février 2008», a noté Ngoie Kazadi qui a rappelé qu'à l'issue des assises, il a été constaté que le programme de la section technique commerciale informatique est lacunaire et ne donne que des notions élémentaires de l'informatique.

Il forme le même profil que l'option commerciale et administrative, à savoir le comptable manuel. Il en est de même de l'option «secrétariat informatique». «Ces programmes se basent sur les notions élémentaires enseignées dans toutes les options organisées et même dans les écoles primaires; alors que la spécificité de chaque option devrait contenir des orientations particulières liées au type d'homme à former, d'autant plus que l'informatique s'applique dans divers domaines de la vie, notamment dans la gestion du commerce et de l'administration », a-t-il stigmatisé.

Autre constat fait : le programme de l'option «informatique de gestion» est quant à lui, plus riche que les précités. En plus, il forme un type d'hommes bien différents de ceux formés dans les options «commerciale et administrative» et «secrétariat ».

En effet, le programme de l'option «informatique de gestion» forme le comptable informaticien, le développeur des logiciels et le technicien de maintenance préventive. Pour toutes les raisons évoquées ci-haut, afin de remédier à ces insuffisances et éviter la multiplicité de programmes informatiques, a enchaîné le directeur du CPNTIJ, les participants à cet atelier venus de divers horizons ont recommandé que l'option commerciale-informatique soit transformée en informatique de gestion qui intègre les cours de comptabilité et dactylographie informatisées et ayant comme objectif, à l'issue du cursus, la formation des développeurs des logiciels, des comptables informaticiens et des maintenanciers préventifs.

Le Potentiel