Orascom Telecom Algérie annonce un redressement fiscal de 596,6 millions de dollars

Actualités économiques

Les difficultés de la filiale Algérienne (OTA) du groupe Orascom Telecom Holding se poursuivent, après les difficultés de transfert des dividendes de l'exercice 2008, les autorités fiscales, par le biais de la direction des grandes entreprises, vient de signifier à Orascom Telecom Algérie (Djezzy) un redressement fiscal, au titre des exercices 2005, 2006 et 2007, de 596,6 millions de dollars.

OTH estime, dans un communiqué que ce redressement est sans fondement. En rappelant que les comptes de OTA sont contrôlés aussi bien par les auditeurs internationaux du groupe que par les auditeurs locaux d'OTA.

Les autorités fiscales algériennes ont estimé que les revenus réels sont plus importants que ceux déclarés au titre des exercices 2005-2006-2007 et que certaines charges ne sont pas déductibles de la base de calcul des impôts et taxes.

Dans son communiqué, Orascom estime que la DGE algérienne n'a pas tenu compte des textes réglementaires algériens sur les investissements, des exonérations dont bénéficie Orascom Telecom Algérie ainsi que des accords algéro-égyptiens sur la protection des investissements.

OTH et OTA annoncent leur intention d'entamer toutes les procédures légales pour défendre les droits, la réputation et l'intégrité du groupe.

Il faut rappeler que le groupe Orascom a recemment procédé à une restructuration au sein de sa direction générale afin de permettre, notamment, à Naguib Sawiris de se consacrer beaucoup plus à la filiale algérienne du groupe.

Webmanagercenter