La fibre optique opérationnelle en 2010 à Madagascar

Actualités Internet

Les internautes seront les premiers bénéficiaires de l'arrivée des câbles Lion et Eassy. Pour l'économie nationale, ces réseaux stimuleront l'externationalisation. C'est sûr. Madagascar sera branché à deux réseaux de fibre optique sous-marin à partir de l'année prochaine. L'un, le câble Lion de France Télécom se trouve déjà à Toamasina depuis le début de ce mois, et l'autre, le câble Eassy devrait arriver incessamment.

« Le câble Eassy atterrira le 8 mars 2010 à Toliara», a annoncé Patrick Pisal-Hamida, directeur général de Telma lors du lancement du réseau mobile 3G+ de la société.

Le raccordement de la Grande île à ces réseaux modernes facilitera l'accès internet. Les internautes malgaches l'attendent avec impatience. Les téléchargements, les échanges de fichiers, et l'ouverture d'une page internet se font en un clic avec les capacités apportés par ces réseaux, et à moindre prix.

Depuis l'arrivée de Lion, un espoir renaît dans les entreprises travaillant dans les services informatiques. En fait, les deux projets permettront aussi de stimuler la croissance de ce secteur, surtout pour les centres d'appels et l'externalisation.

« Les activités liées aux call centers ont déjà généré plus de 1 000 emplois auprès d'une dizaine de sociétés. Ce chiffre pourra encore augmenter avec l'arrivée de l'internet haut débit », explique un responsable d'un call center de la capitale.

L'enjeu s'avère donc énorme pour les deux sociétés exploitant les réseaux précités. Avec Eassy, Telma veut encore garder son statut d'opérateur créateur d'infrastructures, et donner plus de capacité à sa filiale DTS, le leader d'accès internet du pays.

Pour sa part, Orange Madagascar vise à devenir un grand acteur dans le domaine de l'internet avec le câble Lion. La filiale de France Télécom possède déjà un grand atout avec sa masse clientèle dans la téléphonie mobile.

Sur le plan technique, Antananarivo est connecté à Lion par un réseau de faisceau hertzien. En terme de capacité, le câble de France Télécom comprend initialement deux paires de fibres transportant deux longueurs d'ondes à 10 Gigabits par seconde. Pour le moment, seule la ville de Toamasina bénéficie du service de Lion.

Telma mise sur le backbone national. Ce réseau à fibre optique est raccordé à une liaison internationale via le câble Eassy. Ce qui représente un grand potentiel pour cette société.

Au départ, Eassy est composé de trois paires de fibre transportant 16 longueurs d'ondes à 10 Gigabits par seconde. Telma a déjà annoncé 2,5 Gigabits disponibles pour Madagascar. Actuellement, la capacité de la bande passante internationale est de 400 Mo.

L’Express de Madagascar