Ile Maurice: Infinity BPO sous administration contrôlée

Actualités économiques

C'est le cas de le dire. La compagnie de Jean Suzanne a certes reçu une aide de l'Etat à travers l'Additional Stimulus Package (ASP), mais des conditions contraignantes y sont associées.

L'accord, conclu durant le week-end entre le comité conjoint public/privé, le Mauritius Transitional Support to the Private Sector (MTSP) et la direction de la compagnie, porte sur un projet de redressement d'un montant de Rs 135 millions. L'Etat contribuera, à lui seul, Rs 45 millions en forme de prêt à un taux de 5%. Une somme égale sera injectée par les banquiers de la compagnie et l'actionnaire principal et directeur exécutif, Jean Suzanne.

Des conditions strictes ont été associées à ces mesures exceptionnelles. A commencer par une baisse des coûts de management. La gestion d'Infinity BPO devra coûter un million de roupies de moins mensuellement dont une coupe drastique des salaires du directeur exécutif, qui est également conseiller du Premier ministre en matière de nouvelles technologies.

Les pouvoirs décisionnels de Jean Suzanne, quant à la gestion de son entreprise, sont aussi réduits aux stricts minimums. Il n'a plus le droit de prendre de décision en solo surtout en ce qui concerne les finances de l'entreprise. Jean Suzanne devra nommer un directeur financier «indépendant» qui aura la responsabilité de valider toutes les dépenses effectuées au nom de la compagnie. Il devra aussi renoncer à ses pouvoirs unilatéraux.

D'autre part, le MTSP nommera un Project manager de son choix pour veiller à la complétion dans les meilleurs délais du Infinity Tower, immeuble de la compagnie dont la construction est à l'arrêt.

Infinity BPO, entreprise évoluant dans le secteur des TIC, traîne depuis plusieurs mois déjà une situation financière qui lui était devenue insupportable. Menacée d'être mise sous contrôle judiciaire, la firme avait sollicité le soutien de l'Etat pour une aide tombant sous l'ASP.

L'argument principal, mis en avant pour justifier ce déboursement des fonds publics, est la sauvegarde de l'emploi des 650 salariés d'Infinity BPO.

L’Express