Port d'Abidjan - Les camions suivis par satéllite jusqu'à leur destination

Actualités de la convergence

Tous les camions qui partent du port autonome d'Abidjan à destination des pays de l'hinterland (ou en provenance desdits pays pour ledit port) seront désormais suivis depuis un centre de contrôle, tout le long de leur parcours. Voilà la superbe innovation technologique que les responsables du port ont mise, depuis peu, à la disposition des opérateurs économiques. Il s'agit du système de tracking par satellite qui est, en fait, un système de géolocalisation. Il permet de voir en temps réel non seulement les camions, mais aussi les conteneurs.

La direction générale du port a présenté cette avancée technologique, jeudi dernier, parmi tant d'autres, à ses partenaires de Côte d'Ivoire et d'ailleurs. Des explications données par le directeur général, Marcel Gossio, et le directeur commercial adjoint, Saly Saly, il apparaît que les avantages sont importants.

Le système assure la traçabilité des camions. Il permet aux opérateurs économiques de suivre très facilement la progression de leurs marchandises depuis leurs domiciles à l'aide d'un ordinateur connecté à internet. Désormais, il est facile d'être informé en temps réel sur les entraves que connaissent les camionneurs sur leur parcours. Ce qui a pour avantage d'intervenir très rapidement pour régler les problèmes

Comme par exemple en cas de tracasseries des forces de l'ordre. Bref, les responsables du port d'Abidjan assurent, entre autres, que grâce à la traçabilité que le système permet, c'est désormais une meilleure visibilité au niveau des responsabilités des différents acteurs que sont le port, l'Office ivoirien des chargeurs, les douanes, les forces de défense et de sécurité, les chargeurs... En tout cas, il y a un gain en temps et en sécurité pour les chargeurs et transporteurs.

Le système permet une optimisation du coût et du temps de passage routier. Les opérateurs sont épargnés des faux frais, etc. De plus, quand le système sera couplé au Sygap Web, il permettra aux chargeurs abonnés de connaître la situation de leur marchandise, d'identifier le camion affecté au transport de la marchandise et son itinéraire jusqu'au magasin du chargeur.

Toujours au titre des innovations technologiques, le directeur général a annoncé la mise en route d'un serveur vocal interactif, l'affichage dynamique, une ligne verte et un site web.

L'autre chantier dont il a parlé à la rencontre de jeudi dernier, c'est l'important projet de ferroutage Abidjan-Ouaga-Niamey. Ce projet, faut-il le rappeler, a été proposé par le port d'Abidjan, en mars 2008, aux opérateurs économiques nigériens en vue de raccourcir la distance entre le port et Niamey. Le schéma consiste à assurer le trafic des marchandises en alliant la route au rail avec une rupture de charge à Ouaga.

Des indications données par le directeur général, l'offre permettra au port d'être compétitif comparativement à ses concurrents. Le lancement officiel est prévu pour la semaine prochaine.

Fraternité Matin