L’abonné mobile est enfin défini en Algérie

Actualités Télécom

Enfin, l’Autorité De Regulation de la Poste et des Telecommunications vient de définir par une décison (décision n°04 /sp/pc/arpt du 01 février 2009) le terme d’abonné aux services prépayés de la téléphonie mobile de type GSM. La précision s’impose car quand on passera à la 3G, il faudrait une autre décision pour clarifier un abonné 3G.

Il est dit dans cette décision que « est considéré abonné, au sens de la présente décision, toute personne physique ou morale, utilisant les services prépayés de la téléphonie mobile de type GSM dans le cadre d’un contrat en vertu duquel il est dûment identifié, qui émet ou reçoit, au minimum une fois au cours des trois (03) derniers mois, un appel, un SMS, un MMS ou recharge du crédit. » mais cet article ajoute que « ne peut être considéré comme abonné, au sens de la présente décision, celui qui ayant reçu au minimum une fois au cours des trois (03) derniers mois un appel, un SMS, un MMS ou ayant rechargé du crédit , n’émet aucun appel au cours des trois (03) mois qui suivent ces trois (03) derniers mois. » Dans son article 3, les opérateurs sont tenus de désactiver la carte Sim si un abonné n’a pas appelé au moins une fois dans les derniers 90 jours. Toutefois, selon la même décision, l’opérateur ne peut couper la ligne que s’il appelle son client et lui demande d’appeler au moins une fois dans les 3 prochains mois. Si le client ne le fait pas alors l’opérateur, une seconde fois, l’opérateur appelle son client et lui donne 8 jours pour effectuer un appel tout en l’informant du montant des éventuels crédits de communications dont ils disposent à cette date.

En un mot, un utilisateur qui possède une ligne prépayée est aussi appelé abonné et comptabilisé comme un abonné mais c’est aussi une personne (moral ou physique) qui a obligatoirement un contrat et qui a émit au moins un appel durant les 90 derniers jours auquel on ajoute 90 autres d’attente et enfin 8 jours. Avec cette nouvelle définition, les opérateurs télécoms mobiles peuvent compter et afficher leurs abonnés qui n’ont pas émis d’appel depuis 188 jours. Enfin, à la fin du délai (soit 188 jours) les opérateurs sont tenus d’envoyer une liste des numéros qui ont été suspendus.

IT Mag