Gabon: L’ARTEL boucle les travaux de sa vingt-cinquième session et tient une réunion du Comité de concertation

Actualités Télécom

L'Agence de Régulation des Télécommunications (ARTEL), a tenu, respectivement les 4 et 5 août, à son siège, sa vingt-cinquième session du Conseil de régulation et une réunion du Comité de concertation, le tout sous les auspices du président de l'institution, Marius Founguès.

La session ordinaire de l'Agence de Régulation des Télécommunications, vingt-cinquième du genre, était essentiellement axée sur cinq points: la décision relative aux accords d'interconnexion entre opérateurs, celle portant sur la désignation des opérateurs exerçant une influence significative sur le marché des télécommunications au Gabon, l'information sur l'étude relative à la définition des conditions d'octroi de la licence 3G au Gabon, la mise en place de la commission de réflexion sur la forme de la loi et des textes du cadre réglementaire et la réflexion concernant la stratégie sectorielle des TIC.

Au terme d'intenses travaux, des décisions d'envergure ont sanctionné la vingt-cinquième session du conseil de régulation des télécommunications, dont entre autres, l'adoption des tarifs d'interconnexion et de l'étude sur la modélisation des coûts d'interconnexion menée par ARTEL avec l'assistance technique de la Banque Mondiale, la désignation de Gabon Télécom (pour la téléphonie fixe) et de Zain Gabon (pour la téléphonie mobile), comme des opérateurs exerçant une influence significative sur le marché des télécommunication au Gabon pour 2009 et 2010, la définition des conditions d'octroi de la licence 3G au Gabon initiée par le ministère des Télécommunications, l'adoption de la décision de création de la Commission de réflexion sur la réforme de la loi et des textes du cadre réglementaire, enfin la décision de création d'une commission chargée de réfléchir sur la stratégie sectorielle des TIC.

Quant à la réunion du Comité de concertation, celle-ci portait sur les partenariats publics privés dans le cadre de la mise en place du service universel des télécommunications et des informations d'ordre général, précisément l'adaptation et le renforcement de la réglementation, les nouvelles conventions d'interconnexion, l'étude sur la 3G et le contrôle des SMS.

En clôturant chacune des deux séances, le président de l'Agence de Régulation des Télécommunications, Marius Founguès, s'est félicité de la pertinence des sujets débattus et de la qualité des résultats des travaux. Il a, en outre, invité les uns et les autres au respect des conclusions issues de ces assises.

Gabonnews