La Libye lance un appel d’offres pour un nouvel opérateur privé

Actualités Télécom

L'Autorité générale libyenne des télécommunications (GTA) a lancé un appel d’offres international pour l’attribution d’une licence d’exploitation de téléphonie fixe et mobile, selon un communiqué publié jeudi à Tripoli par cette institution.

Cet appel d’offres, qui vise à octroyer la première licence privée, s’adresse aux grandes entreprises mondiales spécialisées et aux opérateurs en communications afin de contribuer par leurs investissements à la promotion du secteur des communications en Libye, à travers l’exécution de projets d’extension du réseau et la concurrence des sociétés dépendant de la GTA.

Selon le communiqué repris vendredi par les médias locaux, cette licence sera attribuée dans le but de favoriser la modernisation de l’infrastructure de base des communications dans le pays et l’accès des citoyens libyens à des lignes téléphoniques fixes et mobiles à moindre coût et d’une qualité supérieure.

La GTA, qui n’a pas fixé de date définitive pour cette opération, a indiqué que l’attribution de la licence se déroulera en 3 étapes, à savoir, la souscription, la qualification et le dépouillement des offres qui désignera le vainqueur.

Cependant, selon le communiqué, les opérateurs postulant à cet appel d’offres devront payer une caution de 650.000 dinars libyens (environ 600.000 dollars US) dont 350.000 dollars US seulement seront remboursés en cas de disqualification.

L’exploitation du secteur des communications est monopolisée, rappelle-t-on, par la Compagnie publique de la Poste et des Télécommunications (GPTC) qui gère plus de 700.000 lignes de téléphones fixes et plus de 7 millions de lignes de téléphonie mobile, réparties entre deux opérateurs, soit 5,89 millions d’abonnés pour Libyana et 1,2 million pour Al-Madar.

PANA