L’Inde s’invite dans le marché de NTIC au Gabon

Actualités informatiques

Une délégation d’experts indiens de la société United Telecom Limited (UTL) a été reçue le 15 avril dernier à Libreville par la ministre de la Communication. La société indienne s’intéresse au marché de Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) au Gabon. Les discussions ont notamment tourné autour de la mise en place de la fibre optique sur le territoire national.

En séjour dans la capitale gabonaise depuis quelques jours, la délégation d’experts indiens du groupe United Télécom Limited a été reçue le 15 avril dernier au cabinet du ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, pour faire le point sur l’implication de la société au renforcement des capacités des nouvelles technologies au Gabon.

Menée par le vice-président de la firme indienne, Richard Raja, la séance de travail a également vu la présence du directeur Afrique de UTL, Prash Rampers.

«La société UTL a lancé la révolution de la télécommunication et de la technologie en Inde et c’est cette technologie que l’on veut partager avec le Gabon», a expliqué le vice-président de la société, Richard Raja.

«L’Inde était une économie d’agriculture et aujourd’hui on est une économie de services et on exporte plus de 50 milliards de dollars de haute technologie. C’est la même chose que l’on veut faire au niveau du Gabon, surtout dans le domaine de la formation des cadres gabonais», a-t-il ajouté.

«La coopération entre l’Inde et le Gabon est en train d’avancer. Ce n’est certainement pas encore la vitesse de croisière, mais l’arrivée du groupe UTL donne un coup de fouet à cette relation qu’est en train de se construire entre le Gabon et l’Inde, particulièrement en ce qui concerne le ministère de la Communication», a salué le Coordonateur général adjoint des affaires politiques de la présidence de la République, Thierry d’Argendieu Kombila.

«Notre pays va abriter la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2010 et madame la ministre a plaidé pour le financement en faveur du projet de la fibre optique afin de favoriser la mise en place des inforoutes de l’information et de la communication et que tout le pays soit irrigué avec cette nouvelle technologie de l’information et de la communication», a-t-il précisé.

«La question de la formation des cadres du secteur de la communication a été proposée parce que vous avez ici un groupe qui est très avancé dans le monde sur le plan de la gouvernance électronique. Ce projet a retenu l’attention de madame la ministre et il est question de regarder la formalisation et le montage financier», a enfin annoncé monsieur d’Argendieu Kombila.

Le rapprochement entre le département gabonais de la Communication et la société indienne de NTIC devraient permettre aux autorités locales d’accélérer la mise en œuvre des projets d’envergure qui doivent permettre aux opérateurs économiques et aux populations de bénéficier des outils de standards internationaux dans le domaine ce domaine

Gabon Eco