La transaction bancaire par le mobile s'installe au Sénégal

Actualités économiques

Les transactions bancaires à partir du téléphone mobile seront possibles dès le deuxième trimestre 2009. La Sonatel et la Bicis ont signé le protocole qui officialise leur partenariat et leur engagement à développer ce nouveau service.

Le Directeur général de la Sonatel, Cheikh Tidiane Mbaye, et l'Administrateur Directeur Général de la Bicis, Gérard D'Hérè, ont signé hier un protocole officialisant leur partenariat pour le développement d'un nouveau produit assez révolutionnaire.

Il s'appelle « Orange Money » et va permettre, à partir de son téléphone portable, d'accéder, au choix, à une gamme de services allant du paiement des factures, à l'achat de biens et services et au transfert d'argent.

En plus de la banque, des partenaires agréés à travers le pays seront gestionnaires des comptes ouverts par les particuliers. Les sommes d'argent notifiées en usant d'un code personnel pourront ainsi être transférées d'un point à l'autre de la ville ou du pays. Les transactions bancaires hors de nos frontières seront possibles dans les phases ultérieures du développement du projet.

Le directeur général de Canal Sat Horizons, Bénédicte Chenuet, ainsi que Samba Dia, le directeur adjoint de Pamecas, ont tenu à apporter leur agrément à ce nouveau service qui sera d'ailleurs ouvert à toute société travaillant avec une clientèle et qui désire y adhérer.

Avant l'Egypte et le Kenya qui sont dans le plan de déploiement d'Orange et après la Côte-d'Ivoire, il y a quelques mois, le Sénégal se met donc au diapason de cette technologie innovante.

Elle sera fonctionnelle dans notre pays après les pré-requis réglementaires et techniques que les partenaires sont en train d'éprouver en vue de donner au système l'ensemble des garanties de sécurité et de fiabilité. La phase test démarre dans le premier trimestre de 2009 et sera suivie du démarrage effectif du produit dès le trimestre suivant.

Ce nouveau produit, plutôt révolutionnaire, place de plus en plus le téléphone portable au centre de nos activités quotidiennes.

Il est une résultante des dernières innovations technologiques en matière de transactions bancaires et de services de téléphonie mobile.

Dans le cas d'espèce, c'est un service supplémentaire qui permet aux usagers de gagner du temps et ... de l'argent, puisqu'il sera pratique d'éviter certains déplacements. Il y aura également moins de risque à transporter de l'argent sur soi et la traçabilité des opérations est effective.

Orange money creuse en fait son sillon dans le grand lot des personnes possédant un téléphone mobile au Sénégal (quelque 5 millions de personnes), mais qui ne possèdent pas de compte bancaire.

Le Soleil