Zaïn lance le téléphone de village à Madagascar

Actualités Télécom

Plusieurs centaines de villages éloignés seront équipés de points d'appel. Ils fonctionnent avec de mini-antennes satellites. Le téléphone partout et très vite. Voilà l'objectif du projet Village Phone, ou Téléphone de village, que Zaïn Madagascar vient de lancer. Il s'agit de faciliter la communication des petits opérateurs dans les villages reculés et enclavés, par l'achat d'une mini-antenne satellite, disponible chez Zaïn. Pour cela, le projet collabore avec les institutions de microfinances (IMF).

Celles-ci accordent aux acheteurs des prêts lui permettant d'acquérir le pack comprenant le téléphone et ses accessoires, ainsi que l'antenne. Cette collaboration avec les IMF est facilitée par un partenariat de Zaïn avec la Société financière internationale (SFI) qui apporte un appui technique et des garanties financières aux prêts.

« La SFI dispose déjà d'un cadre de partenariat régional avec Zaïn, déclare le vice-président exécutif de la SFI, Lars Thunell. Et puis, ce partenariat s'explique également par le fait que les deux entités ont une vision commune de la promotion de l'accès du milieu rural au télephone.

Cela pour promouvoir l'entrepreneuriat et la création d'emplois.» Lars Thunell est en visite à Madagascar pour trois jours. Avec Ivohasina Razafimahefa, ministre de l'Économie, il a participé au lancement officiel du projet hier, à Mahavelona Fihaonana, à une soixantaine de kilomètres de la capitale sur la RN4.

Les village phones sont, en fait, une sorte de points d'appel appartenant et gérés par un investisseur privé. Les appels sont facturés 300 ariary la minute. Dans le cas de Mahavelona, trois points d'appel seront installés et la commune en sera également équipée pour accompagner son développement, et surtout pour améliorer la sécurité.

Zaïn prévoit d'installer jusqu'à 732 village phones cette année, 2 000 en 2009 et 6 000 au bout de quelques années. Le coût du pack s'élève à 300 000 ariary, mais grâce à une subvention du Fonds de développement du ministère de la Télécommunication, il sera facturé 180 000 ariary dans le cadre du projet.

A terme, les village phones seront également équipés de centres d'information et de communication (ICT Centers) connectés à internet. Celui de Mahavelona sera un site pilote pour la mise en place des ICT Centers.

L’Express de Madagascar