L’ARTEL lance la discussion sur les opérateurs dominants au Gabon

Actualités Télécom

Une consultation sur la désignation des opérateurs dominants opérant dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication au Gabon, s'est ouverte à Libreville au siège de l'Agence de régulation et de télécommunication (ARTEL), initiateur de la rencontre.

Cette nouvelle approche vise à harmoniser les règles du marché local pour déterminer s'il existe des opérateurs dominants et en décider des correctifs à appliquer pour assurer une concurrence loyale dans le secteur des NTIC. « Un opérateur non dominant ne peut pas faire face à la concurrence », a signalé Claire Audin (expert de Clarity télécommunication), invitée par l'ARTEL pour cette étude.

L'évaluation locale menée auprès des entreprises des télécommunications, a révélé une domination de 52% pour Zain, 32% pour Libertis, 17% pour Moov et 2% de l'occupation de marché pour Gabon télécom. Les cannons de l'expertise prouve que, pour exercer une quelconque influence sur ses concurrents, une entreprise de télécommunication doit avoir une dominance au dessus de 50%

La réunion déroulée en présence des responsables des associations et Organisation non gouvernementales des consommateurs, a été dirigée par le président du Conseil de régulation de l'ARTEL, Marius Founguès. L'ARTEL veille à l'application des textes législatifs et réglementaires en matière de Télécommunications, s'assurer que l'accès aux réseaux ouverts au public s'effectue dans les conditions objectives, transparentes et non discriminatoires et de garantir une concurrence saine et loyale dans le domaine des Télécommunications

(Source : Gabon News)