Actualisation du Code des télécoms, une nécessité pour améliorer la qualité du service en Côte d’Ivoire

Actualités Télécom

Le directeur général de l'Agence des télécommunications de Côte d'Ivoire (Atci), Kla Sylvanus, a déclaré ce lundi au siège de cette structure, que les textes qui régissent les télécommunications en Côte d'Ivoire sont inadaptés et ne permettent pas une lutte efficace pour une meilleure qualité de service, notamment au niveau de la téléphonie mobile.

C'était lors d'une séance d'échanges avec une délégation de la Fédération des consommateurs unis (FCU), conduite par son président Touré Al Moustapha. Cette rencontre intervient à la suite des accusations portées contre l'ATCI par la FCU, lui reprochant de ne rien faire pour améliorer la qualité du service dispensé par les opérateurs de téléphonie mobile.

En effet, selon Al Moustapha, une enquête diligentée par ses soins indique que les consommateurs se sentent volés par les opérateurs de téléphonie mobile, qui, du fait de la mauvaise qualité de l'écoute, des coupures brutales pendant la communication etc, les font payer deux fois plus cher une même communication.

Aussi, tient-il l'ATCI, «gendarme des télécoms en Côte d'Ivoire », responsable de cet état de fait. En réponse, le directeur général de l'ATCI a expliqué, exemple à l'appui, qu'il n'a pas de moyens de faire mieux.

Car, en plus des textes qui sont dépassés (ils datent de 1995), les cahiers de charges des opérateurs de mobile ne prévoient que des pénalités insuffisantes pour les contraindre à améliorer leurs services.

M. Kla Sylvanus a, toutefois, souligné que, conscient des désagréments que subissent les consommateurs, la structure qu'il dirige a entrepris des démarches pour actualiser le Code des télécoms ainsi que les cahiers de charges des opérateurs du secteur.

Il a ensuite appelé les consommateurs qu'il considère comme des partenaires de l'Agence à appuyer ses actions de manière à obtenir une amélioration du service téléphonique en Côte d'Ivoire.

En outre, le directeur de l'ATCI a expliqué à ses hôtes que l'une des raisons qui ont sous-entendu l'ouverture du secteur de la téléphonie mobile à plusieurs opérateurs, est justement, d'offrir plusieurs choix aux consommateurs.

Il les a donc exhortés à faire le choix des meilleurs réseaux et à boycotter ceux qui offrent de mauvais services. Ce, pour amener les derniers à s'améliorer.

Fraternité Matin