L'appel d'offres de la privatisation de Camtel a été déclaré infructueux au Cameroun

Actualités Télécom

Dans le cadre de l'approfondissement de la réforme du secteur des télécommunications, le gouvernement camerounais a lancé en 2007 un appel d'offres international pour la sélection d'un partenaire stratégique solide et expérimenté qui serait l'actionnaire de référence de « Cameroon Telecommunications (CAMTEL) » et permettrait à cette entreprise de développer tout son potentiel.

Selon un communiqué signé le 14 janvier dernier par le ministre des Finances, Essimi Menye, le gouvernement a reçu deux propositions techniques et financières avec des degrés variables de conformité au règlement de l'appel d'offres.

Ainsi que l'a prévu le dossier d'appel d'offres, poursuit le communiqué, lesdites propositions ont été examinées par le Comité de pilotage de l'opération et l'équipe des conseillers juridiques, techniques et financiers du gouvernement supervisés par BNP Paribas et la Commission technique de privatisation et des liquidations (CTPL).

Au terme du processus d'évaluation des deux propositions techniques et financières reçues par rapport à la stratégie et aux objectifs fixés par les autorités en matière de développement du secteur des télécommunications, le gouvernement a décidé de déclarer infructueux ledit appel d'offres.

Le ministre Essimi Menye fait savoir qu'une nouvelle stratégie de réforme sera définie dans la perspective d'un partenariat public-privé permettant d'accompagner financièrement et techniquement le développement de CAMTEL.

Cameroun Tribune