Cameroun: Téléphonie mobile - Bataille pour le Net

Actualités Internet

Tout en publicité, chaque opérateur propose aujourd'hui au moins un service dans le domaine de l'Internet. «Internet nomade ! » Le concept porte bien son nom, puisque le produit que propose un des trois opérateurs de téléphonie au Cameroun permet à l'acquéreur d'avoir l'Internet sur son ordinateur portable ou fixe, partout où passe le réseau de cet opérateur, particulièrement bien installé à travers le pays.

L'installation est en fait une sorte de puce en forme de clé USB, que l'utilisateur place sur ordinateur au moment de travailler. Au préalable, un compact disc d'installation aura servi à lui permettre l'accès à ce service. Facile, vraiment très facile, comme l'atteste Alliance N., un utilisateur de ce service. En plus, lors d'une récente mission dans la région de l'Extrême-Nord, sa nouvelle acquisition lui a permis d'envoyer ses papiers de puis des contrées aussi éloignées que Mokolo, à 5F la minute. Le jeune homme est journaliste pur un quotidien, avec tout ce que cela comporte de contraintes de temps

Ce n'est donc pas seulement un effet de publicité ou de mode. Les services que proposent les opérateurs de téléphonie au Cameroun sont effectifs. Et leur nouveauté en fait une curiosité, mais surtout des objets d'une propagande que chacun des promoteurs veut agressive. La guerre de la Une des journaux, des plages publicitaires dans les radios et télévision, et des affiches sur les grandes places de la capitale est lancée.

Depuis des mois, pas un grand carrefour de Yaoundé n'échappe à ces affiches, qui proposent qui un modem, qui une puce permettant l'accès à Internet. Du coup, surfer sur son téléphone portable n'est plus une nouveauté. En fait, ce service qui, il y a quelques mois encore faisait le bonheur des médias qui à l'occasion voyaient affluer les annonceurs, s'est vu ravir la vedette par de nouvelles technologies, qui mettent les citoyens camerounais au pas de l'évolution du monde. Les fournisseurs d'accès traditionnels n'ont qu'à bien se tenir. D'ailleurs, ils semblent avoir pris la mesure de cette concurrence nouvelle. Eux aussi se sont lancés dans cette campagne publicitaire, qui n'épargne même plus les façades des immeubles.

Cameroun Tribune