France Télécom se frotte les mains, ses filiales ivoiriennes ont bonne mine

Actualités économiques

Les activités de France Télécom en Côte d’Ivoire au travers des sociétés, Côte d’Ivoire Télécom (téléphonie fixe), Orange Côte d’Ivoire (téléphonie mobile) et Aviso (Internet) se portent plutôt bien.

En tout cas, Didier Lombard, successeur de Thierry Breton à tête de l’opérateur historique de téléphonie hexagonal, n’en est pas peu satisfait. Et ce ne sont pas les motifs qui manquent. Non seulement les trois filiales ivoiriennes sont, chacune, leader dans leur segment d’activité. Mais mieux, la branche filaire, longtemps talon d’achille en dépit d’une situation de monopole, a repris des couleurs. Elle est devenue, elle aussi, largement bénéficiaire et, au terme de l’exercice 2007, « a même distribué des dividendes… ce qui n’a plus été le cas depuis plusieurs années ».

Décidé à renforcer la pole position de ses filiales ivoiriennes, France Télécom va donc « investir d’ici à la fin de cette année, environ 40 milliards de FCFA dans le pays » s’est engagé Didier Lombard.

Les Afriques