Acer s’intéresse au marché ivoirien

Actualités informatiques

La deuxième industrie informatique de confection d'ordinateurs portables (PC) dans la région Emea (Europe, Moyen Orient et Afrique), Acer veut apporter ses solutions en Côte d'Ivoire en vue de contribuer à la réduction de la fracture numérique. Le Pdg Moyen Orient/Afrique de Acer, Krishna Murthy en visite à Abidjan, a présenté les offres de sa structure aux autorités ivoiriennes et aux opérateurs économiques.

«Le marché du PC a enregistré une croissance moyenne de 14,4% dans la zone Emea en fin 2007 avec une part de marché de 22% et un chiffre d'affaires de 5.000 milliards Fcfa», a indiqué le Pdg avant de préciser que son entreprise est prête à mettre à la disposition de la Côte d'Ivoire des solutions complètes et de financement en vue d'accroître l'accès à l'informatique et à l'internet. Pour le président de la Chambre de commerce et d'industrie, Jean-Louis Billon, la réduction de la fracture numérique doit être considérée comme un instrument visant le développement durable.

Au dire du ministre des Nouvelles technologies de l'information et des télécommunications (Ntit) Hamed Bakayoko, ce n'est pas un luxe aujourd'hui de vouloir gouverner avec les Nitc. A l'en croire, l'un des défis que le gouvernement entend relever, c'est de lutter d'abord contre la fracture numérique interne. C'est-à-dire corriger les disparités entre les grandes villes telles qu'Abidjan et les zones rurales. (Source : Nord-Sud)