Les services publics accessibles à travers le mobile à l’Ile Maurice

Actualités de la convergence

Services de santé ou NTA accessibles par SMS. Un projet qui devrait se concrétiser bientôt. L'appel d'offres pour le SMS Gateway a été lancé et d'ici trois semaines, on saura qui le mettra en oeuvre. Les longues heures à l'hôpital seront bientôt choses du passé, promettent les autorités. Car pour prendre rendez-vous avec un spécialiste, il suffira d'envoyer un simple sms...

Obtenir un rendez-vous avec un spécialiste à l'hôpital à travers un simple SMS Un des avantages des nouvelles technologies qui seront bientôt à la portée de chaque Mauricien. Et cela, grâce à un SMS gateway dont le Government Online Center (GOC) se dotera prochainement. Un mode de communication qui est considéré comme étant plus pratique - car plus répandu - que l'internet. «Près de 800 000 personnes ont un téléphone mobile dans leur poche. Autant leur permettre de l'utiliser pour prendre avantage des services gouvernementaux», assure-t-on au National Computer Board (NCB).

Selon le document intitulé Programme-Based Budget Estimates 2008-2009 & Indicative Estimates, le projet devrait être réalisé d'ici mai 2009. «Il y aura un lancement à grande échelle», indique Newrajlall Burton, président du NCB. Le projet-pilote devrait débuter d'ici septembre.

«Les services de santé donnent l'occasion d'être accessibles à beaucoup de monde, mais d'autres services seront également joignables via le mobile. Je pense notamment au permis de conduire ou encore certains services offerts par la National Transport Authority», explique Newrajlall Burton. D'autres services sont en train d'être identifiés.

Mais comment cela marche-t-il ? Lorsque l'usager cherchera, par exemple, à obtenir un rendez-vous chez un spécialiste de l'hôpital de Moka, il enverra un sms au GOC, qui consultera une base de données électronique avant de renvoyer un nouvel sms afin de finaliser la date et l'heure du rendez-vous.

Et pour faciliter davantage l'interaction entre les services d'Etat et le citoyen à travers les services informatiques, 55 nouveaux e-services viendront s'ajouter d'ici mars à quelque 53 services déjà accessibles à travers le portail du gouvernement (www.gov.mu).

(Source : L'Express)