Câblodistribution : Bientôt un nouvel opérateur au Cameroun !

Actualités de la convergence

Gtv, qui annonce une conférence de presse le 13 août prochain, va-t-il faire oublier les déboires avec Canalsat ?

Parfait Tabapsi Les fans de football camerounais ont souffert hier. Annoncée pour être retransmise en direct par la Cameroon radio télévision (Crtv), la rencontre qui opposait les Lions espoirs à la Corée du Sud n'a pu l'être finalement qu'en… différé. La faute "au problème avec le satellite" d'après Emmanuel Jonas Kana, modérateur du plateau du jour et par ailleurs chef du service des Sports de la chaîne de Mballa II. A la place du match programmé, ce fût plutôt celui opposant la Côte-d'Ivoire à l'Argentine qui a été diffusé. Dans le même temps, la rencontre attendue était diffusée sur la chaîne sudafricaine Supersport 5. Simultanément avec les deux autres matches africains de la journée : Nigeria Pays-Bas en plus de l'autre.

Les frustrations ainsi créées, sans compter les dommages que n'auront pas manqué de causer cette retransmission en différé ne sont pas sans rappeler le bras de fer qui a opposé les câblo-opérateurs camerounais au ministère de tutelle. C'était en début d'année. Situation qui avait contribué à décider l'opérateur Canalsatellite, via son représentant camerounais Multi Tv Afrique, de se retirer du marché national. Avec toutes les conséquences que les abonnés de jadis ont commencé à ressentir hier. Car, en quittant le sol camerounais, le bouquet français prive ainsi ce pays de football des retransmissions des matches des divers championnats européens et les émissions conséquentes comme "L'équipe du dimanche" présentée par Hervé Mathoux que les Camerounais connaissent bien.

Pas plus tard que dimanche dernier dans le programme "Scènes de presse" de la Crtv, un câblo-opérateur faisait savoir combien il est difficile pour lui de facturer un "abonnement" Canalsatellite à son client à l'heure qu'il est. Il reprenait en écho un avis d'un de ses confrères que nous relayions dans ces mêmes colonnes en février dernier, et qui disait que "compte tenu du coût de l'abonnement, le Camerounais moyen à qui nous donnons des images à 6.000 F.Cfa, voire moins, ne peut plus y accéder. Canal+ Horizons exige des abonnements hors de prix, qui soient répertoriés au niveau de leurs fichiers. Quel Camerounais de petit revenu peut payer 16.000 Fcfa le mois?", s'interrogeait notre opérateur. Si l'on ajoute la caution de 5 millions de Fcfa exigible pour disposer du décodeur Canalsatellite, le câblo-opérateur estimait sur "Scènes de presse" dimanche dernier que le coût de l'abonnement reviendrait à plus de 10.000 F. mensuels. Ce qui est difficile à honorer par ces temps de renchérissement du coût de la vie pour nombre de foyers.

C'est sur ces entrefaites qu'un nouvel opérateur semble pointer du nez. En effet, une annonce dans le journal Mutations de mercredi dernier fait état des ambitions de cet opérateur qui a pour nom Gtv Cameroun Sarl. Une réclame qui indique que "Gtv diffusera en direct 80% des matchs de la fameuse ligue de football anglaise 'Barclays Premiere' ". Chaque semaine, ses téléspectateurs pourront ainsi suivre jusqu'à huit matchs de football commentés en français, ainsi que les meilleurs moments du sport africain et international. Sans compter diverses émissions d'actualité, des documentaires, des séries, de la musique. Le tout adossé sur la capacité des familles camerounaises à accéder à ce nouveau bouquet. Si les aficionados de sports et de câble tout court semblent ainsi comblés par cette annonce, beaucoup s'interrogent. L'absence de Canalsat sera-t-elle pourvue ? Et quel prix ? Là semble se situer le problème que l'avenir ne manquera pas de résoudre. Pour le bien des amoureux du sport via la télévision.

(Source : Quotidien Mutations)