L'outil informatique de plus en plus présent en Algérie

Actualités informatiques

L'opération Ousratic lancée par le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication en 2005 a permis à de nombreux ménages, au niveau de la wilaya de Bouira, d'acquérir un micro-ordinateur, un outil révolutionnaire de l'informatique, afin de se mettre au diapason des sociétés civilisées à travers le monde.

Depuis cette opération, les différents opérateurs et vendeurs de l'outil informatique ont multiplié les gammes et les formules de vente en direction des citoyens. Selon un gérant d'un magasin situé près du centre universitaire de Bouira, le taux de possession de micro-ordinateurs dépasserait les 70% au niveau des grandes agglomérations de la wilaya.

Les mêmes sources ajoutent que la cadence d'acquisition a été boostée depuis la prise de conscience de certains parents de l'utilité de cet instrument pour la scolarité de leurs enfants. Avec le développement de nouvelles technologies de communication et l'apport du Net, l'outil informatique est devenu une nécessité pour chaque foyer afin de permettre à leurs enfants de progresser.

Selon des vendeurs, depuis le début du mois de mars 2006, des dizaines de citoyens demandeurs de micro-ordinateurs, dans le cadre de l'opération d'un PC par foyer, ont pu acquérir leur produit au niveau de certains établissements privés, lesquels représentent les fournisseurs de matériel informatique, associés par les pouvoirs publics dans cette opération de grande envergure. Un grand engouement a été constaté au sein des ménages, en dépit de quelques problèmes causés par certaines banques, réticentes à l'octroi de crédits nécessaires à l'achat d'un PC.

Au début, les demandeurs étaient des fonctionnaires du secteur de l'éducation ou des administrations publiques, mais, actuellement, vu la chute du prix de l'ordinateur, les étudiants et autres citoyens ont pu s'en offrir, soit en payant cash ou par facilités.

Toutefois, certains citoyens, dont le pouvoir d'achat est limité, se sont endettés auprès de quelques distributeurs. De leur côté, un gérant d'un cybercafé a indiqué que le nombre d'internautes qui fréquentent son établissement a diminué par rapport aux dernières années, plusieurs familles se sont dotées de l'outil informatique et sont connectées grâce aux facilités de paiement accordées par Algérie Télécom, notamment depuis la mise en service de la connexion haut débit, l'ADSL.

Sur un autre plan, de nombreux établissements scolaires de la wilaya, lycées et CEM, se sont dotés depuis la rentrée scolaire 2007 de labos équipés de micro-ordinateurs destinés à l'enseignement de l'informatique. La présence renforcée de cet outil à l'école, dans les entreprises et dans les foyers est appelée,

selon certains spécialistes, à se poursuivre au fur et à mesure que de nouveaux modèles sont mis sur le marché. En somme, rien n'arrêtera le progrès.

(Sourcee: La Tribune)