Les Bibliothèques universitaires camerounaises à l'heure du numérique

Actualités informatiques

Le projet de Centre interuniversitaire des ressources documentaires (Cird) prend corps. Les résultats de son étude de faisabilité ont été présentés hier à Yaoundé.

En présence de Jacques Fame Ndongo, ministre de l'Enseignement supérieur, des recteurs des universités d'Etat, etc. Selon la Société française d'exportation des ressources éducatives (Sfere), qui a menée cette enquête, le besoin est énorme au regard des faiblesses observées.

« Les lacunes qui nous ont le plus frappées sontt en matière d'offre documentaire aussi bien au niveau des bibliothèques universitaires qu'au niveau national ; le retard de modernisation de ces bibliothèques, le fait qu'elles n'ont aucun des systèmes informatiques qu'ont les bibliothèques des pays développés notamment : l'informatique de gestion ; l'accès à des connexions numériques pour les étudiants, etc. », résume Marie Dominique Heusse, responsable des réseaux bibliothèques à l'Université de Toulouse.

Tel qu'il a été défini, le projet Cird serait le moyen pour le pays de se doter des infrastructures qui lui permettra de rattraper rapidement son retard. Car « aujourd'hui, l'information scientifique, les revues et les collections sont majoritairement sous forme électronique.

Il est beaucoup plus facile de rattraper un retard en matière d'accès à un document électronique que si on devait acheter des collections », explique Marie Heusse. D'après son plan d'opérationnalisation, le Cird, sera l'agence nationale du Cameroun pour l'information scientifique et technique, la valorisation et la diffusion des travaux des chercheurs, la modernisation du fonctionnement des bibliothèques des établissements d'enseignement supérieur.

Il aura une triple mission de repérage, d'acquisition et de mise à disposition de l'information scientifique et technique, les revues en ligne, les actes de colloques sous forme numérique que ce soit des ressources payantes ou gratuites.

La deuxième fonction est d'être un centre d'édition numérique et de numérisation pour la diffusion de la recherche du Cameroun dont les thèses, les travaux des centres de recherche, des revues universitaires, etc. La troisième mission est d'impulser la modernisation du réseau des bibliothèques universitaires.

Le Messager