Dakar va abriter l'université des partenaires microsoft

Actualités informatiques

Dakar abrite du 27 au 31 octobre « l'Université des Partenaires Microsoft », une session annuelle de formation et de remise à niveau des différents partenaires travaillant avec les solutions proposées par la multinationale informatique américaine. La session aura lieu au Cyber Campus SINKOU (UCAD)

Après la ville d'Abidjan (Côte d'Ivoire) en 2007, le Bureau régional Microsoft Afrique de l'Ouest et du Centre, avec l'appui de son bureau du Sénégal, a choisi d'organiser la session de formation à Dakar.

Un choix assez stratégique tout de même puisque le coût de cette session sera doublé à Dakar, mais la capitale sénégalaise à l'avantage d'abriter le siège sous-régional et d'avoir un site déjà équipé : le Cyber campus Sinkou.

Il va accueillir à cette occasion quelque 250 participants de la région Afrique de l'Ouest et du Centre qui regroupe 19 pays. Cette rencontre annuelle prévue du lundi 27 au vendredi 31 octobre, vise d'abord à répondre aux besoins spécifiques des partenaires de la société Microsoft et son leitmotiv est de « mettre la technologie au service du développement ».

Le défi est de former les « partenaires reconnus et suivis » et quelques invités, afin qu'ils puissent fournir un service qui réponde aux standards Microsoft.

Lors d'un point de presse avec notamment Mme Fatoumata Sow, directrice du marketing, Babou Diallo responsable des PME et Djiba Diallo, responsable du partenariat, le staff du bureau régional de Microsoft a présenté l'événement.

Les statistiques du bureau régional Microsoft basé à Dakar recense environ 700 partenaires dans notre pays, ce sont autant de personnes (sociétés..) qui intègrent les solutions Microsoft .

« Nous sommes derrière les pays d'Afrique australe et du Nord, mais en Afrique de l'Ouest et du Centre, le marché sénégalais affiche une certaine maturité », selon Babou Diallo.

« Il représente 30 à 40 % du chiffre d'affaire de la région et il démontre un grand potentiel de développement qui n'est pas totalement exploité ».

Si les petites et moyennes entreprises comme les grandes ont l'obligation de se mettre à niveau avec les nouvelles technologies, il faut admettre qu'il y a encore beaucoup à faire, souligne Mme Djiba Diallo.

L'an dernier en Côte d'Ivoire, les partenaires ont eu des sessions sur les technologies « Windows 2008 ».

L'événement de Dakar n'est pas destiné à lancer de nouveaux produits, mais on peut introduire de nouveaux produits, tel que l'AX, un progiciel de gestion intégrée pour les entreprises moyennes et grandes, avance Babou Diallo.

L'AX sera lancé officiellement dans les mois à venir. L'utilité de cette session de formation atteindra son but dans la mesure où elle proposera des solutions informatiques qui révolutionnent le rapport de l'homme de la rue avec les technologies de l'information et de la communication.

Le Soleil