Pension de vieillesse - le paiement s'informatise à l’Ile Maurice

Actualités informatiques

Trente-sept bureaaux de poste ont été informatisés à ce jour pour effectuer les paaiements de pension de vieillesse.

Les longues attentes au soleil ou sous la pluie faute d'abri, la confusion autour des dates de paiement, autant d'épreuves que subissent les bénéficiaires de la pension de vieillesse. Mais ç'en est fini de toutes ces tracasseries, très critiquées et liées au récent système de paiement, adopté en 2007, dans les bureaux de poste. L'informatique est passée par là.

A l'entrée en vigueur de ce système, les numéros de pension et les noms des bénéficiaires étaient notés dans un carnet. Il fallait alors le feuilleter jusqu'à trouver les bons nom et prénom, procéder au paiement et ensuite rayer le nom. Aujourd'hui, avec l'informatisation, il suffit d'entrer le numéro de pension du bénéficiaire (pension number) et toutes les données le concernant (le montant des paiements effectués chaque mois, etc.) apparaît sur l'écran du guichetier. «Cela prend trois fois moins de temps. Et, à part le fait de tamponner la carte de pension du bénéficiaire, il n'y a pas d'intervention manuelle. En moins d'une minute, le pensionné reçoit son argent», soutient-on à la poste. Lancée sur une base pilote en novembre, l'informatisation du paiement de la pension de vieillesse est entrée en opération en décembre. Du côté de la Mauritius Post Ltd, on explique qu'à ce jour, 37 bureaux de postes, ceux où sont effectués le plus de paiements, ont déjà été informatisés. «Nous espérons terminer l'informatisation de tous les bureaux de poste d'ici trois ou quatre mois», déclare-t-on. 93 bureaux de poste sont concernés par le paiement des pensions.

Les structures d'accueil ont également été aménagées. Dans 90 % des bureaux de poste qui reçoivent le plus grand nombre de pensionnés, et où les personnes âgées se plaignaient de ne pouvoir s'abriter du soleil et de la pluie, des espaces d'attente ont été aménagés.

Et puis, pour ne pas trop bousculer les personnes âgées et s'accommoder à leurs habitudes (la plupart se rend très tôt aux bureaux de poste), certains bureaux, comme celui de Bell-Village, ouvrent plus tôt, à 7 h 15. Même le calendrier a été aménagé, pour éviter la coïncidence entre le jour de paiement avec un jour férié, ou un dimanche, jours exclus du calendrier. «Les personnes âgées peuvent désormais prendre connaissance du calendrier un mois en avance», explique-t-on du côté de la poste.

L'introduction de la carte électronique est également à l'étude, au ministère de la Sécurité sociale. Mais pour cela, il faudra peut-être attendre encore un peu, le projet nécessitant un investissement important.

(Source : L'Express)