Celtel-Madagascar : "Un million d'utilisateurs constitue notre objectif fin 2008"

Actualités Télécom

Le nouveau directeur général de Celtel Madagascar évoque ses stratégies sur le marché de la téléphonie mobile. Il compte sur une offensive commerciale au bénéfice des utilisateurs.

Ihab El Fouly, DG de Celtel Madagascar, compte sur une confiance entre opérateur téléphonique et usager.

- Pour quelles raisons Celtel s'est-il relancé dans une offensive commerciale, ces deux derniers mois ?

Nous sommes très actifs en décembre avec les diverses promotions. Par cette initiative, nous avions pu offrir 72 000 nouvelles connexions et écouler plus de 40 000 postes subventionnés. De même grâce à cet effort, nous avons atteint une couverture de 55% de la population. En 2009, ce taux passera à 89%.

- Quelle est votre mission à la tête de Celtel ?

La mission est simple : proposer aux utilisateurs locaux un maximum de services et des offres innovantes. En ce début de 2008, la société présente déjà un nouveau service avec Celtel Mobile Office et le Blackberry. Ce sont des solutions donnant la possibilité aux particuliers et aux professionnels d'accéder de manière instantanée à leurs emails, et aux contacts personnels et professionnels, le tout avec une mobilité totale. Pour cette année, nous comptons sur un million d'utilisateurs. Nous avons des projets ambitieux à Madagascar avec la mise en place des centres technopoles, de la librairie virtuelle ou encore du village phone.

- Quelles sont vos stratégies ?

Zaïn, la maison mère de Celtel, a déjà sa propre stratégie appelée «ace». Elle consiste à adapter la culture d'organisation à la culture malgache. La mise en valeur de la compétence locale constitue notre priorité. La politique gagnant-gagnant est de mise. Dans ce sens, il faut récompenser les utilisateurs locaux et établir une confiance totale entre opérateur et usager. Raison pour laquelle, nous avons offert à nos clients divers lots en décembre, ainsi que ce mois-ci. Pour Madagascar, nous avons adopté la stratégie "STRETCH" ou stratégie totale de rejuvénation exhaustive technique, commerciale et humaine.

- Qu'en est -il du rebranding de Celtel en Zaïn ?

La décision appartient à la maison mère. Mais théoriquement, ce changement se fera vers la fin 2008 ou début 2009. C'est avant tout l'attitude et la manière de faire le business qui changent. Le nom suivra sans problème.

- Comment percevez -vous le marché de la téléphonie mobile dans la Grande île ?

Le marché malgache est très prometteur. La concurrence existe belle et bien dans le secteur et c'est déjà un aspect très positif. Le marché est ouvert et c'est une chance pour tous les opérateurs. Mais celle-ci doit être égale pour plus d'investissements.(Source : L'Express de Madagascar)