En Bref - Actualites Economiques

Actualités économiques

- La privatisation de Ghana Telecom a été suspendue en l’absence d’une offre d’achat qui satisfassent les critères fianciers fixés par le Gouvernement du Ghana. Selon , le Major Albert B. Don-Chebe, porte-parole de Ghana Telecom, l’offre de France Telecom pour une somme 520 millions de dollars US a par exemple été jugée insuffisante.

- Présente au Maroc depuis janvier 2004, BNP Paribas Mediterranée IT passe à la vitesse supérieure avec une augmentation de capital par apport en numéraire de 8,9 à 46,2 millions de dirhams. Ce renflouement de la structure financière de BNP Paribas traduit, selon les analystes, le poids que veut donner la banque française à sa filiale spécialisée en tant que portefeuille de développement des systèmes d’information pour le Maghreb et l’Afrique de l’Ouest. L’impulsion viendra d’abord des propres besoins en technologie de la maison mère et du marché marocain, qui avance sur ces deux dernières années à un rythme de 11%. BNP Paribas est l’une des nombreuses institutions qui ont choisi dernièrement de se délocaliser au Maroc.

- Au Nigéria, la faillite de la restructuration de l’opérateur historique Nitel (et sa filiale mobile M-Tel) par le repreneur, le groupe nigérian Transcorp, a conduit le Gouvernement Fédéral à annuler la vente. A la suite de cette annonce, la cotation des actions du groupe Transcorpt a ausis été suspendue.

- Au Bénin, Nasuba, un opérateur télephonique de cartes pré-payés a lancé sa plateforme monétique avec le soutien technique de Vocalcom, une société tunisienne. Cette plateforme est composée d’un SVI connecté à un serveur d’activation de cartes en France, un ACD à Tunis permettant de connecter plusieurs prestataires et un ACD à Cotonou.

- Suite à la poursuite des troubles politques au Kenya, le calendrier de privatisation de Safaricom (opérateur mobile) a été remis une fois de plus.

- Les possibilités de payement via son mobile ne cessent de se multiplier. I-charging, une société française s’est associée avec les opérateurs mobiles Vodacom pour le Congo DRC et Tigo pour le Sénégal pour offrir un service permettant de charger des crédits sur des numéros de mobiles locaux via un transaction en ligne ou téléphonique. L’offre cible la population d’expats africains en Europe (www.i-charging.eu). La société compte bientôt offrir ses services au Congo-Brazaville et au Cameroun

- L’opérateur portable sud-africain MTN a réduit sa participation au capital de sa filiale au Nigéria à 76.08%. MTN a engrangé 589.5 millions de dollars US avec la vente de 5.96% de son capital.