La Guinée Equatoriale lance les travaux de connexion à la fibre optique dans une semaine

Actualités Internet

Dans environ une semaine, la Guinée Equatoriale lancera les travaux de connexion à la fibre optique dans le cadre du projet du câble sous-marin de la côte ouest de l’Afrique (WAFS), a annoncé le 10 mars à Brazzaville le ministre équato-guinéen des Transports, des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles technologies, Enrique Mercader Costa.

M. Mercader s’est exprimé au sortir d’une audience avec le ministre congolais des Postes et télécommunications chargé des Nouvelles technologies de la communication Thierry Moungalla. Il est venu prendre part aux travaux de la 10ème réunion du comité intérimaire du projet WAFS qui vise à connecter les pays ayant raté le câble sous-marin SAT3.

«La Guinée Equatoriale a déjà signé un contrat de construction par anticipation mais toujours dans le cadre du consortium WAFS. Elle est impliquée dans ce projet qui paraît primordial pour nous parce qu’il nous permettra d’améliorer les communications», a déclaré M. Mercader.

Les pays concernés par le projet WAFS sont regroupés au sein d’un consortium comprenant la République démocratique du Congo (RDC), la Guinée Equatoriale, la République du Congo, l’Angola, l’Afrique du Sud, le Togo, le Cameroun, le Botswana et le Gabon.

La mise en œuvre du projet WAFS est conditionnée par la signature de l’accord de construction et de maintenance du système, ainsi que du contrat de fourniture du système qui interviendra le 14 mars au terme de la réunion du comité intérimaire dont les travaux se tiennent à Brazzaville. C’est un projet qui est réalisé par la société Alcatel-Lucent Submarine Networks.

(Source : CSA)