L’ OCI a adopté un programme informatique pour les pays les moins avancés

Actualités informatiques

L'Organisation de la conférence islamique (OCI) va lancer un vaste programme de dotation de 500000 ordinateurs pour les pays les moins avancés pour les aider à réduire leur retard technologique, a annoncé vendredi à Dakar, le secrétaire exécutif du Fonds de solidarité numérique (FSN), Alain Clerc.

S'exprimant au cours d'une conférence de presse en marge des travaux du 11ème sommet de l'OCI, M. Clerc a précisé que ce programme, qui va s'étaler sur les trois prochaine années, sera exécuté par le secrétariat général de l'OCI et le FSN.

"Il est très important que l'OCI réduise sa propre fracture numérique. Il est important que les pays qui ont le plus besoin des projets du FSN s'engagent eux-mêmes pour démontrer leur volonté de réduire la fracture numérique", a-t-il déclaré.

Le secrétaire exécutif du FSN a dénoncé «un déni du droit d'expression» dans le monde à cause du non respect des engagements pris par les pays développés.

Il a exprimé l'espoir qu'une convention internationale sur le fonds de solidarité numérique sera adoptée d'ici à novembre prochain, par l'Assemblée général des Nations unies pour permettre aux pays, aux organisations et aux entreprises de pouvoir apporter leurs contributions.

Selon M. Clerc, les contributions en faveur du FSN sont encore très faibles, les estimant entre 100.000 et 200.000 dollars américains.

Le FSN est une initiative africaine lancée en 2003 par le président du Sénégal, Abdoulaye Wade, lors du Sommet mondial sur la société de l'information, à Genève, en Suisse, et validée à Tunis, en Tunisie, deux ans plus tard.

Plusieurs actions du FSN sont déjà en cours dans le domaine de la bonne gouvernance, de la télé-médecine et de télé-éducation, notamment en Indonésie, au Burundi et au Burkina Faso.

(Source : Panapress)