Les TIC pour contrôler la gestion du budget de l’administration camerounaise

Actualités informatiques

Le logiciel mis sur pied par une équipe d'experts dirigée par un enseignant de l'Université de Yaoundé II.

C'est un système d'informations et de gestion budgétaire des administrations dont le but est de faciliter la réduction des dépenses de l'Etat à court terme en utilisant les outils modernes de gestion. Cet ensemble de procédures et d'outils logiciels permet de monter et de préparer le budget de manière scientifique. Il assure le suivi de son exécution par la maîtrise des données du patrimoine matériel de l'administration concernée, l'assise de ses besoins qui tient compte des contraintes stratégiques de pilotage prescrit pour réduire les dépenses. Le concepteur de l'outil est un groupe d'experts dirigé par Le Sage Kamta, enseignant à l'Université de Yaoundé II. L'équipe a travaillé pendant trois ans pour sa mise au point et depuis 2006, le produit est disponible.

Il se présente sous forme de fichiers exécutables, pouvant être stockés sur un CDRom, une clé électronique ou une "adresse-réseau". Les données stockées dans le système sont accédées à partir des programmes qui traitent les problèmes spécifiques. Dans le cas de figure des administrations publiques par exemple, il peut s'agir de les aider à préparer leurs budgets et de les exécuter en faisant des économies. « Notre logiciel, souligne Le Sage Kamta, donne aussi la possibilité au ministère des Finances (en charge de l'exécution du budget) d'avoir un regard sur l'exécution ». Il ajoute: « Le montage du projet de budget dans beaucoup d'administrations ne respecte pas les règles de l'art. Pour mettre en place un budget, le processus de développement devrait prendre en compte un ensemble de facteurs indispensables pour sa construction : la maîtrise de l'état des stocks, une connaissance du répertoire analytique des équipements et du matériel, la situation de l'exécution du budget en cours, l'assise des besoins des structures et des directives, les contraintes de l'assiette financière restrictive à allouer au budget, etc. ». Visiblement, c'est la chose la moins pratiquée.

Le logiciel de Kamta, dans son fonctionnement, voudrait que l'ensemble de ces facteurs soit intégré dans un système d'informations budgétaires. Le concepteur du logiciel explique qu' « on ne peut pas unilatéralement supprimer certaines lignes du budget, comme le propose certains observateurs Seule une analyse du système d'informations budgétaires aiderait à la prise de décision pour le choix des lignes à supprimer ou celles dont il faudra diminuer le montant alloué ». Il continue : « Cette tâche doit être réalisée au cas par cas Il n'est pas question de monter les budgets par le principe de reconduction du budget précédent ».

Le système mettrait les administrations au centre du processus de gestion de leurs budgets et permettrait d'engranger des réserves pour résorber le manque constaté souvent dans leur déploiement. Et Le Sage Kamta d'avouer : « Après des simulations et appréciations de l'exécution de la dépense dans les administrations, nous avons constaté que le budget de l'Etat pourrait dégager un peu plus d'un cinquième de son montant ».

Il confie aussi que « Ce système d'information budgétaire des administrations a été acquis par le Secrétariat général de la présidence de la République et expérimenté sur un site pilote en 2007 avec des réponses appréciables ». Le produit reste en vente libre.

Le Sage Kamta est expert ingénieur en organisation des systèmes de gestion, consultant international en système d'informations, enseignant à l'Université de Yaoundé II.

(Source : Cameroon Tribune)