Le système informatique intégré s’implante à Bouaké en Côte d'Ivoire

Actualités informatiques

Les ordonnateurs et les administrateurs du crédit et leurs collaborateurs du département de Bouaké suivent depuis lundi dernier à l'INFAS, un atelier de formation qui prendra fin le 3 mai.

Le thème retenu est: "Réforme budgétaire et procédure d'exécution des dépenses publiques". Organisé par le ministère de l'Economie et des Finances, cet atelier de formation qui porte essentiellement sur les mécanismes de gestion du SIGFIP (Système intégré de gestion de finances publiques) est animé par la Direction générale du budget et des finances (DGBF).

Le SIGFIP est un système souple mis en place par le ministre de l'Economie et des finances pour sécuriser les dépenses au niveau des directions régionales. A ce titre, M. Beugré Casimir, le directeur de l'administration du SIGFIP, représentant le directeur régional du budget et des finances, a dit qu'en 2002, Bouaké et Yamoussoukro faisaient partie du peloton de tête des villes où ce système de gestion a été initié. Malheureusement, avec la crise qui a secoué durablement cette ville, Bouaké est aujourd'hui à la traîne. C'est pourquoi, il a fait savoir qu'il n'est pas normal que les directions régionales de la Vallée du Bandama aient fonctionné pendant 3 ou 4 ans sous forme de délégation de crédits. Alors que dans d'autres régions, soutient-il, le SIGFIP a enregistré d'excellents résultats. A ce jour, 44 localités sont connectées à ce nouveau système de gestion des dépenses publiques dont les ordonnateurs sont les préfets, les secrétaires généraux de préfecture, les contrôleurs financiers et les trésoriers. Pour le préfet de la région de la Vallée du Bandama, M. Konin Aka, grâce au SIGFIP, les dotations budgétaires ne feront plus l'objet d'un engagement préalable de la part des DAF (directeurs des administratifs et financiers) des différents ministères.

Ainsi, dès la mise en place du budget, a-t-il dit, la notification des crédits sera faite directement et les bénéficiaires pourront procéder à leur exécution immédiate. Pour cela, il a souligné que l'objet principal de la formation est de faire connaître... cet applicatif et d'enseigner ses techniques d'utilisation. "Vous recevrez un enseignement complet sur la nomenclature budgétaire et l'on vous initiera à la technique de l'engagement électronique", a-t-il fait remarquer. C'est pour cette raison qu'il a invité les apprenants à suivre avec beaucoup d'attention les cours qui leur seront dispensés afin d'en tirer le meilleur profit pour eux-mêmes et leurs services respectifs.

(Source : Fraternité Matin)