Maroc Telecom affiche un résultat opérationnel de 3 milliards de DH

Actualités économiques

Au terme du premier trimestre 2008, Le Groupe Maroc Telecom enregistre une progression de 13,9% de son chiffre d'affaires consolidé à 6.965 millions de DH et une amélioration de 9,1% de son résultat opérationnel à 3.104 millions de DH. Sans surprise, c'est l'activité du Mobile qui représente l'essentiel des revenus du Groupe. Selon le communiqué de l'opérateur historique, publié à l'occasion, l'ensemble des activités au Maroc a généré pour les trois premiers mois de l'année, un chiffre d'affaires net de 6.076 millions de DH, en hausse de 10,1%.

L'activité Mobile au Maroc, à elle seule, enregistre une croissance de 13,2% à 4.295 millions de DH. Cette croissance s'explique par le développement soutenu du parc de Maroc Telecom, (en hausse de 20,4% par rapport à mars 2007), confortant ainsi ses parts de marché aux alentours de 66,4%. Avec 370.000 nouveaux clients durant le trimestre, l'opérateur historique demeure, en effet, leader incontesté du Mobile avec 13,7 millions de clients. Du fait de cette croissance rapide du parc, le taux d'attrition cumulé du trimestre atteint 28,8%, en hausse de 5,2 points par rapport au 1er trimestre 2007.

Cette avancée remarquable a été réalisée en dépit de l'intensification de la concurrence, avec l'arrivée du troisième opérateur Wana, et la baisse non moins significative de l'ARPU mixte (le chiffre d'affaires généré par chaque client) qui s'établit à 97 dirhams, en repli de 8,1% par rapport au 1er trimestre 2007, sous l'effet principalement de la croissance du parc, des baisses de prix consécutives aux offres promotionnelles et illimitées.

De leur côté, les activités Fixe et Internet au Maroc affichent une croissance quelque peu mitigée avec un chiffre d'affaires brut de 2.347 millions de DH, en hausse de 0,9%.

A fin mars 2008, le parc Fixe au Maroc s'établit à 1,335 million de lignes, en hausse de 1,6% par rapport à fin mars 2007. De la même manière, la facture moyenne voix, sans doute impactée par la forte concurrence sur le segment des téléboutiques, s'inscrit en baisse de 5,4%. En revanche, le parc ADSL, produit phare de l'opérateur, parvient à enregistrer une progression de 15,2%, par rapport à mars 2007, à 482 000 lignes, soit 41% des lignes fixes (hors téléphonie publique).

A noter que sur le marché boursier, le titre Ittissalat Al Maghrib a gagné près de 2 points et demi, franchissant ainsi la barre des 200 DH à 203 DH l'action. Maroc Telecom, symbole du Maroc qui avance, caracole en tête des grosses entreprises cotées à la Bourse de Casablanca, avec une capitalisation de 178,5 milliards de DH ou plus de 26,51% de la capitalisation globale de la Place casablancaise.

A l'international, les résultats obtenus par Maroc Telecom demeurent fortement contrastés, sinon moins brillants que prévu. En Mauritanie, l'activité Mauritel a généré un chiffre d'affaires net de 255 millions de DH, en baisse de 4,7% (-2,5% sur une base comparable), en raison principalement de la concurrence sur le marché Mobile, ayant entraîné de fortes pressions sur les tarifs et des efforts complémentaires sur les promotions. Mauritel a pu, en revanche, conforter sa position sur le marché, avec un parc Mobile en hausse de près de 40% à 959 056 clients. Par ailleurs, le parc Fixe de Mauritel a atteint près de 40.100 lignes (y compris le parc CDMA), en hausse de 3%, et le parc Internet a enregistré une hausse de 32% à près de 6 100 accès.

Au Burkina Faso, l'activité Onatel a généré un chiffre d'affaires net de 355 millions de DH, en hausse de 7% (+4.8% sur une base comparable). A fin mars 2008, grâce en particulier aux efforts de couverture, les parcs du Groupe Onatel enregistrent des hausses significatives (+57% pour le Mobile, +25% pour le Fixe et +63% pour l'Internet), cependant le niveau de consommation s'est réduit en dépit des baisses tarifaires opérées.

La situation au Gabon demeure néanmoins critique. L'activité affiche une baisse de 18%, avec un chiffre d'affaires d'à peine 260 millions de DH, en raison notamment de la baisse des revenus du fixe. Seul le parc Mobile parvient à enregistrer une croissance de plus de 54% pour s'établir à près de 392.000 clients.

Quant à l'opérateur virtuel Mobisud, le chiffre d'affaires global atteint 48 millions de DH pour un parc actif représentant 204.000 clients. Sur ce segment, la concurrence est sans merci. Mobisud doit faire preuve de beaucoup d'ingéniosité pour percer face aux mastodontes européens.

A noter, par ailleurs que sur le marché boursier casablancais, le CDVM a donné son feu vert, vendredi, au programme de rachat d'actions d'Itissalat Al-Maghrib, portant sur 16 millions actions à détenir, représentant 1,82% du capital. Ce programme, qui vise la régularisation du marché des actions de Itissalat Al-Maghrib, fixe le prix maximum d'achat et de vente à 250 DH l'action. Le prix minimum d'achat et de vente a été limité, pour sa part, à 150 DH. Ce programme sera soumis à l'autorisation de l'Assemblée générale ordinaire, prévue le 28 mai 2008.

Libération