Fraudeurs à puces jetables au Maroc

Actualités Télécom

Face aux directives assignées aux agents d'autorité de différentes échelles, et aux autorités judiciaires compétentes, les fraudeurs et trafiquants des élections innovent.

Ils ont déployé des efforts inlassables pour pallier les mesures de contrôle. Enfin, ils ont découvert d'autres moyens pour les contourner. La dernière création en date est : les puces téléphoniques jetables.

Pour ne pas les surprendre en flagrant délit, et risquer que leurs affaires ne soient soumises au Conseil constitutionnel, les candidats et leurs défenseurs recourent aux puces téléphoniques «valides pour une journée» seulement. Les autorités compétentes ont beau surveiller les numéros habituels des candidats, elles n'y trouvent que salutations familiales, anecdotes, et autres flaflas quotidiens de certaines têtes de listes.

Pour parler «des choses sérieuses», les fraudeurs éventuels recourent à ces cartes achetées juste le matin par des inconnus, puis le soir, et même si vous essayez de contacter le numéro, vous ne trouverez rien. Le lendemain rebelote, une nouvelle carte jetable à la fin de la journée. Les services deopérateurs téléphoniques s'en réjouissent d'ailleurs, les achats se font en grandes quantités.

La promotion bat le plein, aidée en cela par une voix féminine : «le téléphone portable que vous voulez joindre est éteint ou hors zone de couverture ». Ceci dit, Maroc Telecom, Méditel et Wana veulent peut-être que ces élections reviennent à six mois d'intervalle!!

(Source : Libération)