231 millions US$ sont nécessaire pour l'implantation d'un réseau Internet au Congo RDC

Actualités économiques

Une étude indépendante atteste que le projet de doter la RDC d'un vaste réseau Internet à la grandeur du pays coûterait 213 millions Usd. Le gain attendu de ce projet sera la baisse du coût de l'Internet en RDC et naturellement le développement de nouvelles technologies de l'information et de la communication. Cependant, l'hypothétique question de financement de ce projet se pose. L'alternative crédible, à l'heure actuelle, réside dans l'apport des capitaux frais par les privés.

La RDC n'a pas encore un réseau Internet capable de répondre aux besoins de son développement économique. C'est dans ce cadre qu'une étude a été demandée, par l'Office des postes et télécommunications (OCPT), pour l'implantation d'un vaste réseau Internet à haut débit en RDC. Réalisée par des chercheurs congolais avec le soutien du Centre de recherches pour le développement international (CRDI), de l'entreprise Xit Télécom et de l'Association pour le progrès dans les communications (APC), cette étude propose notamment que l'implantation du réseau s'effectue en partenariat avec la Société nationale d'électricité (Snel). Selon cette étude, le nouveau réseau pourrait ainsi utiliser les infrastructures à très haute tension de la Snel et s'étendre en même temps que les infrastructures électriques, ce qui permettrait de réalisere des économies appréciables.

C'est la DMTIC (Dynamique multisectorielle pour les TIC) et Alternatives qui ont dévoilé, en août 2007, les résultats de cette étude indépendante. Pour les analystes, l'établissement d'une véritable infrastructure Internet en RDC ne constitue pas un luxe, bien au contraire. Il permettrait notamment d'améliorer les communications dans un pays quatre fois plus grand que la France, dont plusieurs régions demeurent très isolées.

Certaines évaluations antérieures supposaient des dépenses de l'ordre d'un milliard de dollars pour ce projet alors que ces études de faisabilité évaluent plutôt le projet à 231 millions de dollars. À lui seul, le réseau projeté couvrirait plus de 5 467 kilomètres, soit approximativement la distance qui sépare Kinshasa et la ville du Caire, en Égypte. Il desservirait chacune des 25 provinces de la RDC, en plus de Kinshasa.

(Source : Le Potentiel)