300 établissements tunisiens d'enseignement et de recherche veront l’augmentation du débit de connexion

Actualités Internet

Une convention a été signée, jeudi, entre le Centre de calcul El Khawarizmi et l'opérateur Tunisie Telecom, en présence de M. Lazhar Bououni, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Technologie et de M. Ahmed Mahjoub, président-directeur-général de l'opérateur Tunisie Telecom. Celle-ci rend effective l'un des points importants du programme électoral présidentiel 2004-2009 qui prévoit l'instauration d'un réseau intrant pour l'enseignement supérieur avant 2009.

La mise en oeuvre de ce projet qui prévoit l'amélioration du débit de connexion des établissements d'enseignement et de recherche a nécessité la redéfinition de l'architecture du réseau national universitaire (RNU), selon les normes de la deuxième génération du réseau internet. En tout, 300 établissements d'enseignement et de recherche (centres de recherche, technopôles, restaurants universitaires, universités, Cité des sciences ) verront le débit de leurs connexions se multiplier par quinze et fonctionneront en réseau étoilé, organisé en intranet. «Au début l'utilisation d'internet était timide, aujourd'hui, 100% des institutions sont connectées, a souligné M. Mondher Belaïd, secrétaire général du centre de calcul Khawarami.

La connexion pour l'ensemble des institutions à l'échelle nationale ne dépassait pas jusqu'ici 100 mégabits. Elle passera à 1,5 gigabit. Le réseau national universitaire va changer de physionomie. Cette mise à niveau qui a déjà démarré, durera dix-huit mois. La nouvelle architecture du réseau, appelé réseau national universitaire 2e génération, qui se base sur le développement d'un intranet universitaire, est constituée de trois niveaux : l'intranet de l'enseignement supérieur, l'intranet de l'université et l'intranet de l'établissement d'enseignement et de recherche. Ce réseau qui, contrairement au réseau national universitaire classique, présente une configuration étoilée et aura pour mission de fournir aux établissements d'enseignement et de recherche, des services et des infrastructures de télécommunication sophistiqués ainsi que l'accès le plus large possible aux sources d'information dont il a besoin pour atteindre les objectifs de recherche et d'enseignement. «Ces institutions pourront ainsi bénéficier de services en ligne de façon continue et cela grâce à une connexion haut débit».

(Source : La Presse)