l’autorite de regulation du senegal inflige une amende de plus 500,000 $US a la sonatel

Actualités Télécom

Considérant qu’au cours de la journée du 21 janvier 2007 des interruptions prolongées du service pour les abonnés du réseau mobile de SONATEL ont été constatées de 11H30 à 20H45 à Dakar, dans les zones Médina, Centenaire, Reubeuss et Plateau ;

Considérant que le 23 janvier 2007, des interruptions du réseau pour les abonnés prépayés ont été également constatées entre 15H00 et 20H00 à Dakar ;

Considérant, que ces incidents, qui sont lourdement préjudiciables aux usagers, font suite à plusieurs autres de même nature qui ont été relevés dans un passé récent (Magal de Touba 2005, Sédhiou le 28 juin 2006, interruption dans la nuit du vendredi 30 juin au samedi 1er juillet 2006 dans la ville de Dakar) et avaient conduit l’ARTP à notifier à SONATEL une mise en demeure par lettre n° 02035 /ART/DG/DRC du 3 juillet 2006 ;

Considérant qu’ainsi, nonobstant ladite mise en demeure, SONATEL a continué à manquer gravement à ses obligations en tant que titulaire d’une licence d’établissement et d’exploitation d’un réseau de télécommunications ouvert au public ;

Considérant, en effet, que les interruptions répétées du réseau et du service constituent un manquement grave à l’obligation d’assurer la permanence de la disponibilité des services publics de télécommunications prévue notamment à l’article 3.2.3.1 du cahier des charges de SONATEL ;

Considérant que les manquements à la qualité du service (dont la permanence est un élément essentiel), sont aggravés par l’absence d’informations de SONATEL visà-vis tant de l’ARTP que du public ;

Par ces motifs, l’ARTP décide que conformément aux dispositions de l’article 4 de la convention de concession signée entre l’Etat du Sénégal et SONATEL, une pénalité de 3 196 800 000 FCFA est infligée à SONATEL, Société anonyme au capital social de 50 000 000 000 FCFA, siège social : 46, Boulevard de la république 69, Dakar. Cette pénalité représente 1% de son chiffre d’affaires pour l’exercice social 2005, tel que cela résulte des états financiers publiés dans le site web de SONATEL.

Ce montant sera versé dans les comptes du Trésor Public, dans un délai de trente (30) jours à compter de la signature de la présente décision.

La présente décision sera notifiée à SONATEL, communiquée et publiée partout où besoin sera.

Selon le quotidien sénégalais Le Matin, La Sonatel Sonatel entend attaquer cette décision. Pour l’heure, la Sonatel estime que la sanction est « excessive », même si elle ne représente que de 1 % du chiffre d’affaires de la Sonatel, et que, dans les 30 jours, si l’Artp ne revient pas sur sa décision, le conseil d’Etat va être saisi.