ALGERIE TELECOM LANCERA EN MAI LE WI-MAX

Actualités Internet

Une nouvelle norme d'accès à Internet sans fil à très haut débit, qui serait 35 fois plus rapide que les plus performantes connexions ADSL, une technologie qui porte le nom de Wi-Max, sera lancée en mai 2007 par Algérie Télécom (AT). Cette information donnée par M. Slimane Kheiredine, président-directeur général du groupe AT, et rapportée par l'APS hier, a valeur d'événement pour les internautes nationaux et autres grands usagers de la grande Toile.

Dans l'entretien qu'il a accordé à l'APS, le P-DG a indiqué que le Wi-Max ((Worldwide Interoperability for Microwave Access) sera opérationnel à partir du mois de mai prochain et concernera dans un premier temps les wilayas d'Alger, de Blida et de Boumerdès. «Grâce à cette nouvelle technologie à base d'ondes radio, les internautes pourront ainsi recevoir, à la fois de la téléphonie et de l'Internet à très haut débit et à des prix compétitifs», expliquera-t-il. Toujours selon M. Kheiredine, l'introduction de cette technologie est devenue nécessaire par le fait qu'elle vise à pallier les lacunes que connaît la connexion Internet à haut débit (ADSL) en Algérie. Après les wilayas susmentionnées le Wi-Max sera étendu aux villes suivantes : Oran, Constantine, Annaba et Ouargla et cela avant la fin de l'année en cours. Il a par ailleurs précisé que la mise en service du Wi-Max ne nécessite que l'installation de bornes ou de petites antennes d'une portée d'émission-réception allant de 30 à 50 km sur le toit de bâtisses ou d'immeubles. Il mentionnera également que cette technologie peut embarquer l'IPTV (Internet Protocol Television), laquelle permettra à AT de pénétrer le marché de l'audiovisuel à travers la commercialisation de chaînes de télévision en Algérie. Pour plus de détails sur le lancement du Wi-Max, le P-DG a révélé que cela a nécessité «des moyens colossaux». En effet, selon lui, des câbles d'une capacité de 80 gigabits ont été mis en place pour relier Alger à Oran et à Annaba pour la mise en service, au cours du mois de mars, du réseau multiservice (RMS).

Ce réseau, d'après M. Kheiredine, contribuera notamment à l'amélioration de la connexion Internet en Algérie. Toujours au sujet du RMS, il a annoncé que des contacts sont établis en permanence entre AT et British Telecom dans le but de développer conjointement «la téléphonie fixe et le RMS» en Algérie.

Dans le cadre de la coopération internationale, cette même source avance que la signature d'un accord de partenariat entre AT et Korea Telecom est prévue ce mois-ci pour la prise en charge du système Intranet de la nouvelle ville et du Cybercafé de Sidi Abdallah (à 15 km d'Alger). Notons aussi que la e-monétique a été abordée dans cet entretien. Slimane Kheiredine a révélé que, pour contribuer à son développement, AT mettra en vente prochainement des cartes de paiement magnétique et par là même offrira des terminaux de paiement électroniques (TPE) aux particuliers.

On apprend également qu'AT oeuvre, en partenariat avec une entreprise suédoise, en vue de la modernisation de son réseau téléphonique vers l'international. Et d'ajouter à ce sujet que «des contacts sont établis avec des opérateurs africains visant à la pénétration d'AT du marché africain des télécommunications». Autre volet abordé, celui de l'ouverture du capital d'AT qui, selon son P-DG, sera effectuée avant la fin du premier semestre 2007, non sans rappeler que l'opérateur public a levé en 2006 un emprunt obligataire de 22 milliards de dinars (239 millions d'euros) sur le marché algérien pour ses besoins de financement.

A propos de l'opération Ousratic dans laquelle AT est acteur, il dira que, dans le cadre de son apport, AT s'apprête à lancer des packs comprenant un micro-ordinateur et une connexion à l'Internet. Signalons, enfin, qu'AT s'attelle à organiser un «premier carrefour international des télécommunications», début juin, dans la wilaya d'El Oued où une trentaine d'opérateurs nationaux et étrangers présenteront leurs produits et prestations.

(SOURCE : La Tribune)