CAMTEL SAUVEE DE LA DEBACLE FINANCIERE

Actualités économiques

L'opérateur historique de télécommunications a réussi à maintenir la tête hors de l'eau.

La Cameroon Telecommunications (Camtel) revient de loin. Ses avoirs ont frôlé la saisine par les créanciers. La menace brandie dans le temps par les deux opérateurs de téléphonie mobile (Mtn et Orange) et Siemens était sérieuse. Leurs intentions à peine voilées étaient de saisir les centraux téléphoniques de Camtel à cause d'une créance totale d'environ 30 milliards de Fcfa à recouvrer auprès de Camtel.

Les responsables de l'opérateur historique des télécommunications au Cameroun ont sauvé les meubles en procédant au nantissement de plus de 25 milliards de Fcfa des titres mis à la disposition de Camtel par l'Etat. La Commercial bank of credit (Cbc) est sollicitée. Les titres placés à la Cbc ont permis à l'institution bancaire de concéder à Camtel environ 8 milliards Fcfa, soit deux chèques d'une valeur de 4 milliards de Fcfa chacun. Cette avance permettra à Camtel d'apporter un début de solution à sa crise de trésorerie. Et d'effacer une bonne partie de son ardoise auprès des créanciers.

Malgré les difficultés, la direction des impôts sera sans pitié pour Camtel. Elle va prélever dans cette même avance un joli pactole au titre de redevance fiscale. Ainsi donc, les avances de 8 milliards de l'institution bancaire ont néanmoins permis à la Cameroon Telecommunications de sortir d'une mauvaise passe financière. Elle a même envisagé d'une manière sereine son plan de développement. Du côté de Camtel, l'on soutient que cette bouffée d'oxygène a aussi permis à l'opérateur historique d'attirer des partenaires extérieurs. Notamment, la signature de la convention avec la Chine en vue de la modernisation et du développement de la technologie Cdma. Il s'agit par cette technologie d'améliorer le confort d'écoute des usagers du CT-phone.

En quelques mois seulement, le capital des lignes expérimentales de Ctphone porté à 10.000, est épuisé. Camtel doit désormais faire face à une demande qui ne cesse de s'accroître. Les plateformes Huawei - inventeur chinois de la technologie Cdma à partir de laquelle le CT-Phone est rendu opérationnel - superposées sur celles installées par Siemens à Douala et Yaoundé sont saturées. L'opérateur public entreprend donc de construire des plateformes spécialisées CT-Phone.

Aujourd'hui, la vente du produit a officiellement repris. L'entreprise entend atteindre le cap de 200 000 lignes téléphoniques courant 2007. Reste que, même l'option du nantissement de la dette titrisée de l'Etat envers Camtel ne peut malheureusement pas résoudre définitivement les difficultés de l'opérateur historique de télécommunications. Elle ne constitue qu'un début de solution.

(SOURCE : Le Messager)