ENTRETIEN AVEC LE DR ADEL BOUHOULA, PRESIDENT DE L'ASSOCIATION TUNISIENNE DE SECURITE NUMERIQUE

Actualités informatiques

Dr Adel Bouhoula, président de l'Association tunisienne de sécurité numérique et maître de conférences à SUP'COM, "Se défaire de la dépendance technologique vis-à-vis des grands constructeurs de solutions"

Dr Adel Bouhoula est maître de conférences à SUP'COM, directeur fondateur de l'unité de recherche "Sécurité numérique" et président de l'Association tunisienne de la sécurité numérique (Atsn).

Il est ingénieur en informatique, diplômé de la Faculté des sciences de Tunis, docteur habilité à diriger des recherches en informatique de l'Université Henri-Poincaré de Nancy. Ancien P.-d.g. de l'Irsit, ancien directeur des technologies de l'information et des réseaux à Tunisie Télécom et chargé de recherche à l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) en France, Adel Bouhoula est bien placé pour nous parler de ce domaine si complexe qu'est la sécurité informatique.

Dr Adel Bouhoula est maître de conférences à SUP'COM, directeur fondateur de l'unité de recherche "Sécurité numérique" et président de l'Association tunisienne de la sécurité numérique (Atsn). Il est ingénieur en informatique, diplômé de la Faculté des sciences de Tunis, docteur habilité à diriger des recherches en informatique de l'Université Henri-Poincaré de Nancy. Ancien P.-d.g. de l'Irsit, ancien directeur des technologies de l'information et des réseaux à Tunisie Télécom et chargé de recherche à l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) en France, Adel Bouhoula est bien placé pour nous parler de ce domaine si complexe qu'est la sécurité informatique.

Comment évaluez-vous l'importance de l'innovation technologique dans le domaine de la sécurité numérique ?

Les encouragements et les incitations des autorités visant à développer l'innovation technologique ont pour objectif de se défaire de la dépendance technologique vis-à-vis des grands constructeurs de solutions qui, parfois, fournissent des produits inadaptés aux réalités de nos marchés et de nos besoins. Cette dépendance technologique peut leur conférer d'ailleurs une mainmise sur nos besoins en termes de livraison de telle ou telle technologie.

Si l'on considère les produits de sécurité numérique existant sur le marché, il y a lieu de noter que, stratégiquement, ceux-ci ne peuvent être toujours fiables, compte tenu que ces logiciels sont de véritables boîtes noires. L'expérience vécue a démontré que certaines boîtes noires contiennent des programmes pouvant renseigner et transmettre des informations professionnelles et/ou privées à partir de nos PC.

De plus, il y a lieu de souligner qu'une certaine dépendance technologique existe vis-à-vis d'éditeurs de logiciels de sécurité et, particulièrement, au niveau de leurs mises à jour. Cette mainmise octroie à ces éditeurs une position dominante de monopole technologique et aux pays les moins développés une position d'infériorité en les limitant dans un rôle de simple consommateur de technologies.

Quel est l'apport et quels sont les domaines d'intervention de votre association ? Si possible, une brève évaluation de son bilan depuis sa création.

La création de l'Association tunisienne de la sécurité numérique est devenue une nécessité et s'est inscrit dans le cadre des orientations présidentielles relatives au développement des associations permettant la vulgarisation de la culture numérique et l'innovation technologique et visant leur contribution à l'essor de la société de l'information.

L'Association tunisienne de la sécurité numérique a organisé la première édition du colloque annuel sur "La sécurité numérique : tendances et défis ", le vendredi 11 novembre 2005 au pôle Elghazala des technologies de la communication, à l'Ariana, avec la participation d'un nombre important d'experts, chercheurs, administrateurs de systèmes et de réseaux, des chefs d'entreprises publiques et privées spécialisées, venant de Tunisie et de l'étranger.

La deuxième édition du colloque annuel de l'Atsn a eu lieu le samedi 8 décembre 2006 à Kairouan, sur le thème : " Les réseaux mobiles et la sécurité numérique: les orientations et les défis ".

Le président de l'association a été invité à donner plusieurs conférences dont, notamment, une conférence intitulée "E-gov Security : aspects and the tunisian experience " dans le cadre des événements parallèles du Sommet mondial sur la société de l'information le 15 novembre 2005 à Tunis.

Un premier brevet européen intitulé "Méthode de cryptographie basée sur des k-cubes particuliers et utilisation de ces k-cubes en cryptographie "déposé par Pr Ahmed Friaâ et Dr Adel Bouhoula, a été publié au bulletin européen des brevets le 2 novembre 2005. Un brevet tunisien intitulé "Détection des anomalies sémantiques dans les règles de filtrage des firewalls" a été déposé le 27 mars 2007 par Dr Adel Bouhoula, Dr Zouheir Trabelsi et Mohamed Anis Benelbahri. Deux autres brevets sont en cours de finalisation : le premier, par Pr Ahmed Friaâ et Dr Adel Bouhoula sur l'utilisation des cubes magiques pour la génération des suites aléatoires et le deuxième, par Dr Adel Bouhoula et Kayssar Ben Hammadi sur le couplage cryptographie-stéganographie.

Plusieurs prototypes de ces nouvelles idées ont été réalisés. Les premiers résultats expérimentaux ont mis en évidence l'originalité, la fiabilité et la robustesse des techniques proposées par rapport aux méthodes les plus utilisées au niveau mondial.

D'ailleurs, je suis invité au Japon le 5 avril à l'Université de Tsukuba pour donner une conférence intitulée : " An Overview of Proof by Induction Techniques and Their Application in the Verification of Security Protocols " où je présenterai mes derniers travaux de recherches sur la validation des protocoles de sécurité qui sont particulièrement utilisés dans le secteur bancaire.

En conclusion, la création de l'Atsn permet la mobilisation du plus grand nombre de compétences nationales dans ce domaine et facilite l'émergence d'un mouvement propice à l'innovation technologique.

Nous avons, en effet, plusieurs objectifs dont, notamment, la contribution au développement de la recherche et de l'innovation scientifique et technologique dans le domaine de la sécurité numérique, la promotion des réalisations nationales et internationales dans le domaine de la sécurité numérique et la contribution à la diffusion de la culture numérique et à la sensibilisation, essentiellement auprès des jeunes, de l'importance de la sécurité numérique. Des tables rondes, des séminaires et des expositions seront, par ailleurs, organisés pour permettre la vulgarisation de ce thème stratégique pour la Tunisie.

(SOURCE : La Presse)