LE GOUVERNEMENT LANCE UN APPEL D'OFFRES POUR LA COUVERTURE DU TERRITOIRE CONGOLAIS EN TELECOMMUNICATIONS ET NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

Actualités Télécom

La séance d'ouverture des offres relatives au projet dit de « couverture nationale en télécommunications et nouvelles technologies de l'information et de la communication » s'est déroulée le 13 avril au siège de la Délégation générale des grands travaux (DGGT). La cérémonie d'ouverture des plis était présidée par le délégué général des grands travaux, Jean-Jacques Bouya, ainsi que par le représentant du cabinet du Premier ministre et des diverses administrations.

Jean-Jacques Bouya a précisé que c'était l'un des neuf projets qui avait bénéficié d'un financement dans le cadre du partenariat stratégique conclu entre la Chine et la République du Congo. Pour sa réalisation, un appel d'offres avait été lancé le 22 décembre 2006. La présente séance a concerné justement l'ouverture des offres reçues en vue de déterminer leur recevabilité. Les trois entreprises chinoises soumissionnées à l'offre financière et technique sont la société Alcatel Shanghai Bell, Huawei Technologies et ZTE.

Les travaux seront réalisés en trois phases et consisteront à implanter des infrastructures de télécommunications sur l'ensemble du territoire national. Parmi ses infrastructures, figurera une dorsale à fibre optique qui partira de Pointe-Noire et qui ira jusqu'à Ouesso. La dorsale sera connectée au câble sous-marin SAT-3, au large de Pointe-Noire, à travers le projet West African Festoon Submarine (WAFS) dont le Congo est signataire avec d'autres pays d'Afrique.

Le réseau à installer offrira des services de téléphonie classique, de données, d'Internet à haut débit, de vidéoconférence, des services de diffusion de la télévision en technologie MPEG-2 ou MPEG-4. Il s'agit de tous les services dits de « convergence ou de troisième génération ». Par ailleurs, le projet a prévu aussi de doter le Congo d'un Centre de formation de haute technologie pour promouvoir une expertise nationale dans le domaine des télécommunications.

Jean-Jacques Bouya a saisi cette occasion pour annoncer la publication, le mois prochain, des résultats des commissions de dépouillement de toutes les consultations réalisées dans le cadre du partenariat stratégique conclu entre la Chine et la République du Congo, avant de passer à la signature des contrats puis au démarrage des travaux de tous les projets ayant fait l'objet d'appels d'offres.

(SOURCE : Les Dépêches de Brazaville)