DES PORTABLES MOINS CHERS ET DE NOUVEAUX DEVELOPPEMENTS TECHNOLOGIQUES POUR LES BATTERIES POURRAIENT ASSURER UNE NOUVELLE PHASE DE CROISSANCE EN AFRIQUE

L'éditorial du mois

Avec le soutien financier de l'armée américaine, il y a maintenant deux technologies différentes pour les batteries qui ont un impact direct sur les conditions rencontrées en Afrique. En matière d'ordinateurs, plusieurs fabricants de marque d'envergure internationale coopérent dans une ambiance concurrentielle pour offrir un portable peu cher pour le secteur éducatif. Des disques flash (avec des applications croissantes pour les portables) jouent un rôle important dans la réduction des prix. Russell Southwood nous en dit plus sur ce qu'il y a en stock en terme de nouveautés.

Les deux nouvelles technologies pour les batteries ont été développées en tenant compte des besoins de l'armée américaine. Leur robustesse en particulier est bien adaptée à l'Afrique. UltraCell XX25 est produite en exclusivité par Lawrence Livermore National Laboratories et permet de transformer du méthanol en hydrogène en utilisant une technologie brevetée. UltraCell XX25 n'est pas pour autant une batterie pour un portable. Elle a été développée « pour la reconnaissance militaire et les applications professionnelles et peut être utilisée aussi bien dans les forêts de l' Amazone ou la jungle de New-York sans crainte de panne de courant ».

Par conséquent, les spécifications sont ce que l'on peut escompter pour de telles applications. La batterie produit de l'électricté pour 72 heures et pèse 4 kilos. Les cellules de méthanol peuvent être changés sur place ce que veut dire que si vous avez un camion pour transporter des réserves vous disposez de courant pour une plus longue période. Elle produit 20 watts d' électricité en courant continu mais nécessite 20 minutes de temps au démarrage. Dans un contexte africain, elle est parfaite pour les déserts et les jungles dans la mesure ou elle fonctionne jusqu'à des températures atteignant 104 degré Fahrenheit. L'inconvénient, c'est le prix de 5,000 dollars US et sa taille, approximativement la moitié de celle d'un portable. La cartouche de méthanol a la taille d'un tube de smarties.

Les travaux de construction d'une usine de production ont déjà commencé et la société estime qu'elle peut réduire de moitié le coût et la taille de la batterie. Aux alentours de 2011, les batteries ressembleront probablement aux batteries au lithium. Il reste tout de même deux inconvénients pour en faire un produit grand public. Une cartouche de méthanol est très inflammable et ne sera probablement pas accepté à bord des avions. Les consommateurs ont déjà l'habitude d'utiliser des batteries rechargeables plutôt qu'une source d'énergie qui demande un approvisionnement régulier.

La seconde technologie a été développée par Zinc Matrix Power pour produire des batteries de haute-performance en zinc-argent pour un usage commercial et militaire. Selon les propres paroles de la société, les batteries Zinc Matrix offrent un ratio élévé en terme d'énergie et de volume pour des applications couvrant les ordinateurs portables, les téléphones portables et le matériel electronique militaire.

Ces nouvelles batteries argent-zinc durent deux fois plus longtemps que les batteries au lithium. Le gain d'énergie est moins spectaculaire mais l' utilisation est comparable à celle des batteries au lithium dans les ordinateurs portables. La sortie minimale est de 1.5 volts ce qui est très faible.

Zinc Matrix Power dispose de 16 patentes couvrant les batteries alkaline rechargeables et elle en a déposé plus. Ses partenaires financiers incluent Intel Capital et OnPoint Technologies, une branche financière de l'armée américaine. La production des batteries est assurée par Tyco Electronics.

D'autres développements technologiques incluent des batteries combinant du lithium et des polymères qui selon les développeurs sont plus sures parce que les réserves de lithium sont séparées par de fines feuilles de plastic assurant la protections contre les produits chimiques volatiles. Elles peuvent être construited de telles sorte qu'elles s'adaptent à la taille de l'équipement mais le ration poids/energie est plus élevé. Les laboratoires Bell sont entrain de travailler sur une technologie utilisant des minuscules batons de silicone et des gouttes d'eau pour améliorer l' efficacité de la batterie. Malgré son prix élevé, l'Ultra Cell XX25 serait idéal pour des zones reculées. A présent cette batterie est un peu l'équivalent d'un BGAN : une technologie très chère destinée à une industrie pour laquelle l'argent est moins un problèm tel que le secteur pétrolier. La batterie Zinc Matrix, par contre, permettrait à ceux qui visitent des zones reculées d'emporter avec eux une alimentation produisant 12 à 18 heures de courant.

Pour lire la suite de notre article sur le projet d'un ordinateur portable peu cher consultez notre article en anglais à http://www.balancingact-africa.com/news/current1.html